Statut juridique de l'enlumineur

20 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de Bourdichon
A rejoint: 01/08/2008
Statut juridique de l'enlumineur

Bonjour à tous !

Sous quel régime juridique un enlumineur peut-il s'inscrire (artiste libre, auto-entrepreneur, autre...) ?

Merci de vos réponses.

Portrait de Th. Richard
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Ménilles (27)

il y a un petit probleme de retour à la ligne

Choisi le statut que tu veut celui qui te conviens le mieux

en principe
si ce n'est que des créations originales  maison des artistes
si la majorité est des commandes chambre de métiers
si la majorité est des cours  travailleur indépendant
le statut auto-entrepreneur a été créé pour aider au début (limité à 2 ans)
c'est ce que je conseillerai pour commencer d'autant qu'il autaurise en même temps un ravail salarié y compris pour les fonctionnaires

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

A mon avis, le statut d'autoentrepreneur est idéal pour se lancer
C'est rapide, facile (déclaration sur internet) et on ne paye de cotisations que sur ce que l'on vend.

A voir ici

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

et sympa d'effacer la private joke que je faisais à Shandra a propos de son poste !

et quand au terme d' enlumineur amateur je n'y crois pas trop. Cela désacralise ce métier a qui nous devons le plus haut respect, si on voit dans amateur le sens le plus péjoratif que l'on peut y mettre . Y a et il y aura toujours les sribougrapheurs de papier qui s'essaye dans leur coin mais ça c'est pas bien grave au contraire tout le monde à le droit d'essayer tout ; mais par contre les cochoneurs de parchemin , cette matière si noble, qu'ils s'abstiennent de s'afficher professionnel de grâce !

Portrait de Nora
A rejoint: 13/09/2005
Ville: Villé dans le 67

Il est incorrect de dire que ce statut de micro entreprise simplifié (communément baptisé auto-entrepreneur) est limité à deux ans.

Il est soumis à bien des restrictions, mais pas dans la durée. C'est l'exonération de taxe professionnelle qui est de 3 ans (totale la 1° année puis partielle les deux années suivantes).
Tapez "autoentrepreneur" dans google, il y a une foultitude de sites et forums, bien fichus pour tous renseignement complémentaire.
Bonne chance
N
Portrait de Th. Richard
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Ménilles (27)

Dans les textes
l'auto-entrepreneur ne paye pas de taxe professionnelle pandant 2 ans 
donc après la troisième année ça reviens au même qu'une inscription dans une chambre de métiers

mais depuis la taxe professionnelle devrait être supprimé donc a voir

mais il faut savoir que si on ne déclare pas de local professionnel et pas de personnel on ne paye pas de taxe professionnelle
 
actuellement je ne paye sous l'intitulé "taxe professionnelle" que la taxe de chambre de métiers 
qui est justifiée au vu des services rendus par celle-ci
conseils - organisation de salons - formations ...

Mais il est vrai que c'elle de l'Eure est considérée comme une des meilleurs de France et par expérience antérieure dans un autre département je confirme

 

Portrait de Nora
A rejoint: 13/09/2005
Ville: Villé dans le 67

Rmpf, je crois qu'il y a des posts qui sautent, je suis sure hier d'avoir vu un post de Jef...

Effectivement peu de différence  entre l'indépendant, la micro et l'auto-entreprise. Question de facilité justement ?
Tout un débat ! Personnellement, je viens de me déclarer en auto entrepreneur. Mais en tant que calligraphe.
Bien à vous
N
Portrait de Cyllan
A rejoint: 17/02/2009

Il faudrait peut être rédiger les posts en calligraphie et enluminure.. ils tiendraient plus longtemps Wink

Portrait de jean frederic crevon
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Toulouse (31)

Cyllan a écrit: Il faudrait peut être rédiger les posts en calligraphie et enluminure.. ils tiendraient plus longtemps ;)

ça met un peu de piquant ces disparitions inopinées...

Je suis d'accord qu'auto-entrepreneur est un statut qui permet de démarrer une activité artistique avec un minimum
de risques. Mais, sauf si vous ne faites que de l'enseignement, exercer en tant qu'artiste comporte toujours des aléas,
et cela prend souvent des années avant de pouvoir commencer à gagner normalement sa vie.

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

un petit clip à visionner avant de se déclarer


Portrait de Callinath
A rejoint: 29/07/2008
Ville: Quelque part entre Toulouse et Auch (32)

Les années ont passé... et malheureusement ce clip n'a pas pris une ride, il est encore d'actualité, au grand désarroi de l'entrepreneur que je suis...   

Je garde le moral quand même   mais bon....

Courage à ceux qui veulent se lancer en cette période de crise...

Portrait de jean frederic crevon
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Toulouse (31)

le titre d'enlumineur est un diplôme de bac pro, reconnu par l'etat français: ce diplome donne droit à l'appellation "d'enlumineur professionnel", c'est un titre officiel.

L'enluminure est une discipline traditionnelle, avec des codes précis où la moindre innovation est perçue comme une trahison (j'exagère un peu, là, non?)
A mon sens, avec ou sans "diplôme", il faut plus de 3 ans pour devenir un véritable enlumineur professionnel. Six ans me paraît plus réaliste. Bien-sûr, on peut commencer à exercer avant et acquérir en toute humilité de l'expérience. Au bout de dix ans de pratique régulière, vous êtes apte à former de futurs pros (je ne parle pas d'animer des ateliers de loisirs). Bref, le diplôme me paraît secondaire dans ce genre de métier, mais les qualités de vos formateurs, essentielles.

En calligraphie, il n'y a pas de diplôme officiel (à part meilleur ouvrier de France qui en donne l'équivalence). J'ai toujours pensé que si vous n'avez pas été vous même élève d'un vrai calligraphe, vous ne pouvez prétendre à ce titre. Il y a des exceptions mais elles très sont rares. Je ne comprends pas le manque d'humilité des autodidactes qui se mettent à leur compte et qui refusent de suivre au moins quelques stages avec un calligraphe (qui a reçu une vraie formation). J'en connais qui donnent des cours sans en avoir pris un seul de leur vie. Mais j'avoue avoir arrêté de me prendre la tête pour ça depuis longtemps. A part le Scriptorium (aujourd'hui défunt), je ne suis pas du tout convaincu par les centres de formation qui enseignent la calligraphie en France...

Le travail de scribe artisan est aussi une discipline traditionnelle. Moins complexe que celle de l'enlumineur, elle ne vous demande pas plus que de maîtriser quelques écritures et la mise en page classique. Mais il faut déjà une certaine maîtrise, ce qui est loin d'être le cas de tous. Le métier d'artiste calligraphe actuel vous oblige à reconsidérer tout ce que vous avez longuement appris en traditionnel, afin de trouver votre voie : dix ans est un minimum.

Mais si cela devient vraiment votre vie, l'apprentissage ne s'arrête que le jour de votre mort...

Portrait de Hermine
A rejoint: 27/10/2007
Ville:

Benoz doue à tous j'aurai aimé savoir si à part l'Ecole d'enluminure d'Angers il n'y aurait-il pas en Europe des écoles proposant l'Enluminure mais aussi la Calligraphie et l'Héraldisme.
Si j'ai bien compris "The Society of Scribes and Illuminator" d'Angleterre est seulement qu'une association.

Espérant un jour devenir enlumineur pourriez-vous partager un peu de votre formation?Si par exemple vous vous etes formé(e)s en autodidacte,vous avez suivi des stages,puis perfectionnement à coté d'un travail et lancement de votre entreprise et pour certain(e)s dès que c'est possible abandon d'un travail annexe pour se consacrer pleinement à cette noble activité.
Pensez-vous que malgré la Crise et donc la contraction économique qu'elle engendre il puisse y avoir des places pour de jeunes gens pour ce métier?
Merci pour vos réponses.

Portrait de ecrilire
A rejoint: 02/02/2007
Ville: nord de lyon

bonsoir Hermine et bienvenue parmi nous !

je te livre mon expérience personnelle : depuis une année je vais suivre des cours un jour toutes les deux semaines avec une enlumineresse (j'adore ce mot !) et il y a tant a apprendre que je pense en avoir pour jusque dans ma prochaine vie. chaque époque a son style, ses couleurs, ses codes, ses matériaux ...

je ne te conseille pas de faire ça "en autodidacte" et les livres sur la question sont assez bidons. par ailleurs, comme pour la calli, rien ne faut de voir faire et de se faire corriger continuellement pour avancer et ne pas répéter ses erreurs. et il faut BEAUCOUP d'humilité et de patience (une journée entière à passer du gesso couche après couche ... ça calme !)

donc, trouve un bon enlumineur (comme pour les "calligraphes" il y a des "enlumineurs" autoproclamés et pas très bons  ) et entre en apprentissage.

ensuite, s'installer comme enlumineur, se faire connaître et reconnaître, trouver des clients, c'est un autre problème, et malheureusement (ou heureusement ?) pas toujours besoin d'être bon ...

Portrait de Hermine
A rejoint: 27/10/2007
Ville:

Merci  .Depuis le collège je travaille en autodidacte et c'est vrai que les stages ne suffisent pas pour posséder pleinement cet art.Je pensais qu'hélas la transmission de maitre à apprenti avait disparu donc je suis contente pour vous à ce vous ayez pu trouver quelqu'un.Bonne route.
Je pense que cela serait bien que les enlumineurs ou calligraphes professionnels puissent signaler sur ce forum ou sur leurs sites une telle proposition d'apprentissage,la faire connaitre s'ils en ont fait le choix bien sur.
-Jeunes apprenti(e)s recherchent maitre enlumineur/enlumineresse...
Votre parcours est intéressant et je pense qu'on apprend beaucoup dans le partage de chacun de nos chemins.
Vous avez raison il faut mettre la barre haute parce que sauf chefs d'oeuvre on est toujours plus ou moins en-dessous de celle-ci.C'est une excellente école pour se remettre en question entre l'oeuvre revée et donc parfaite et la réalité.

Portrait de Hermine
A rejoint: 27/10/2007
Ville:

Savez-vous si des bourses d'aide à la formation existent et englobent également l'Ecole d'enluminure d'Angers?

Portrait de shandra
A rejoint: 13/01/2007

Oui bien sur, le titre d'enlumineur, bac pro, de l'école d'enluminure d'Angers étant reconnu d'état, vous pouvez déposer un dossier de région pour obtenir un financement (partiel ou total) de la formation.
Pour plus d'infos, vous pouvez contacter Barbara de Monchy, Maître Enlumineur et directrice de l'ISEEM .

Portrait de Hermine
A rejoint: 27/10/2007
Ville:

Je vous remercie des renseignements données.

Portrait de Précieuse
A rejoint: 28/01/2011
Ville:

Personnellement, je viens de créer une auto-entreprise de médiation historique et artistique : "Mots précieux".

L'enluminure est l'une de mes activités, la principale certes, mais pas l'unique car je ne peux vivre uniquement de cela pour le moment.
Et puis ayant un master d'histoire médiévale spécialisé dans les enluminures, je ne conçois pas me couper de la partie "théorique", tout comme quand j'étais à la fac, je pestais comme tous ceux qui étudiaient l'enluminure sans avoir jamais tenu un pinceau de leur vie.
L'enluminure est à la fois une passion et un travail pour moi. Je ne conçois pas en faire et l'étudier sans avoir également une notion de partage tant technique que théorique.

Enfin, pour en revenir à l'entreprise. L'idée est de savoir où je vais en choisissant un statut simple. D'ici à la fin des deux ans, je pense que je basculerai en EURL.

Portrait de Jazzfan27
A rejoint: 14/09/2009
Ville: Evreux Normandie

Bonjour

Voilà une expérience intéressante.
Merci de nous l'avoir présentée, et je vois que vous etes curieuse au point de chercher des sujets anciens à alimenter.
A bientot