Recettes d'encre

6 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet
Recettes d'encre

Reprise d'une question de mmalfait :

Bonjour,
Avec le beau ciel azur qui nous revient, la verdure exubérante de nos prairies et le ajune bien chaud de nos chaumes, il m'est venu l'envie de fabriquer une encre bleu, verte et jaune artisanales qui me donneraient autant de satisfaction que l'encre noire ferro-gallique ou la rouge de Brésil, de ma fabrication, que j'utilise pour mes travaux.
Je voudrais remarquer que, après quelques minutes, le rouge Brésil bleuit très fort lorsque j'écris avec une plume en fer nu (avec la plume d'oie, le fer doré, le calame ou le pinceau elle est d'un ton rose légèrement violacé!) mais ce n'est pas du bleu.
J'ai bien des pigments (tels que l'indigo, la malakite, et autres bleus, verts...) ,que j'utilise pour peindre mes enluminures, mais je ne les aime pas pour l'écriture.

Y aurait-il quelque part des récettes artisanales d'encres bleue, verte,  jaune et, pourquoi pas asussi, rouge plus vif que le Brésil?
Merci

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

Voici des recettes d'encres de couleurs

Encre rouge.

Prenez un quart de livre de bois de Brésil, et faites infuser pendant deux ou trois jours dans du vinaigre incolore, si vous pouvez vous en procurer. Faites bouillir l'infusion à un feu modéré, et filtrez le liquide, lorsqu'il est chaud, sur du papier placé sur une passoire de poterie. Remettez-la sur le feu et faites dissoudre dedans, d'abord une demi - once de gomme arabique,. et ensuite une once d'alun et autant de sucre blanc. Ayez soin que le bois de Brésil ne soit pas mêlé de bois de Campêche.

Encre jaune.

Faites bouillir deux onces de prunelles dans une pinte d'eau, avec une demi-once d'alun, jusqu'à ce qu'un tiers du liquide soit évaporé. Faites ensuite dissoudre dans cette liqueur deux drachmes de gomme arabique, une drachme de sucre, et une drachme d'alun en poudre.

Quelques informations supplémentaires  :
 Grain = 53 mg
 Drachme = 3,89 g équivalent à un Gros
 Once = 30,59 g
 Livre = 489 g
 Pinte = 952 ml

Portrait de mmalfait
A rejoint: 24/09/2005
Ville: belgique

c'est merveilleux: merci!
Je vais refaire un essai avec cette nouvelle recette pour le bois de Brésil.
Quant aux prunelles, pour l'instant, elles sont miniscules. S'il faut qu'elles soient à mâturité, j'attendrai l'automne. Faut-il qu'elles aient subi les premiers gels comme pour la recette de mes ancêtres pour le patxaran basque (macération de prunelles dans de l'alcool anisée)? Mais une chose m'intrigue: comment les prunelles, qui sont "bleu profond", peuvent-elles donner une encre "jaune"?

fmparchemins.wordpress.com

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

C'est extremement courant que les colorants n'aient pas de couleurs fixe.
La couleur dépend du pH, comme dans le jus de choux rouge, ou de leur complexe avec un métal.
Notamment l'aluminium donne des couleurs claires et chaudes alors que le fer donne des teintes plus sombres et éteintes.

Voici une vidéo qui en dit plus long qu'un discours

Chou rouge

Portrait de Pepito646
A rejoint: 31/01/2004
Ville: Anglet

Bonjour,

Suivant l'acide ou la base les couleurs changent et avec le temps aussi. Pour moi c'est une découverte (je suis ignare en chimie)
Merci de cette vidéo.

Portrait de mmalfait
A rejoint: 24/09/2005
Ville: belgique

Je viens de consulter, via googlebooks, le "Nouveau manuel complet de la fabrication des encres", des Manuels-Roret (1856). Un autre document , un peu plus ancien (1784), sur les "Secrets concernant les Arts et Métiers" (tome premier) consacre le chapître 10 également aux encres. Ce sont des mines inépuisables- et, plutôt, inextricables- de recettes!
Mais une chose c'est de "savoir" comment faire et une autre de bien faire. Dès que je disposerai d'un peu plus de temps, je me risquerai à expérimenter les recettes qui m'intéresseront le plus. On verra ce qu'il en sort...

fmparchemins.wordpress.com