Dorure au jus d'aïl

14 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de enluminette
A rejoint: 19/10/2007
Ville: Montpellier
Dorure au jus d'aïl

Synthèse :

ARCA : En feuilletant une encyclopédie de la calligraphie, j'y ai vu un article où il posait la feuille d'or avec du jus d'ail fraîchement écrasé...undefined Bien sûr il n'y a pas de relief, mais apparemment ça marche... Alors si ça peut servir à ceux qui font de la dorure !

CINABRE : L'utilisation du jus d'ail est très proche de celle de la gomme ammoniaque. On peut aussi en ajouter dans la colle de peau pour augmenter son pouvoir adhésif.

JESTER : Pour agrémenter le débat, la recette dite byzantine, utilise de la bave d'escargot, de l'ail et du raki (alcool turc). Par contre c'est assez odorant comme ensemble.

HURSLO : Le jus d'ail s'emploie pur. Une fois que tu l'as écrasé, tu filtres au travers d'un tissu fin. Tu poses une flaque au pinceau sur la partie à dorer, tu tires la flaque jusqu'aux limites de la partie à dorer en essayant de garder de l'épaisseur. Tu laisses sécher une heure ou deux (ça dépend de la température ambiante)
quand c'est sec, tu souffles dessus pour ré humidifier un peu et tu poses délicatement ta feuille d'or. après tu agis comme tu fais d'habitude quand tu poses de l'or.
J'ai appris cette technique avec Amanda Adams et ça marche très bien quand on n'est pas trop nerveux et qu'on ne souffle pas trop fort dans l'environnement de l'or !
Bon courage !

ARCA : cette technique est ancienne ou moderne ?

CINABRE : C'est une technique ancienne mais qui perdure toujours, notamment dans le milieu de l'ébénisterie où l'on ajoute un peu de jus d'ail pour obtenir une colle plus forte !

ArDein : Mais le jus d'ail, il en faut une quantité énorme, d'ail je parle, pour obtenir du jus !
Vous pouvez m'expliquer votre façon de procéder SVP !

HURSLO : non, non. Juste une gousse te donnera beaucoup de jus, surtout à cette époque où elle est encore fraîche.
1 - éplucher la gousse
2- écraser la gousse au-dessus d'un petit récipient avec un outil prévu à cet effet et se trouvant dans toute cuisine qui se respecteundefined
3- verser le contenu du récipient et les restes de la gousse écrasée dans un petit carré de linge fin (en coton ça va)
4- presser avec les doigts, tordre le tissu de façon à extraire le jus d'ail.

Voilà, c'est tout. Avec le liquide obtenu, tu peux déjà t'amuser. Maintenant, si tu as une œuvre gigantesque à dorer, il te faudra plus d'une gousse, c'est sûr. Commence par un petit échantillon pour voir !

Quelqu’un a dit qu'il fallait étaler une couche fine pour éviter que le jus ne reste liquide et n'arrache l'or. C'est vrai

ASINUS : Pour une plus grande quantité d'ail (une tête par exemple), après avoir séparé et pelé les gousses, j'utilise la centrifugeuse à faire des jus de fruit. Rendement et qualité garantis!

ENLUMIN’HEURE : Je n'ai jamais essayé avec de l'ail mais est-ce que quelqu'un a déjà entendu parler de ça : J'ai trouvé un jour la recette suivante dans un vieux dictionnaire de trucs divers : Mordant pour l'or en relief : prendre une once de gomme (je suppose arabique) bien blanche et bien broyée, une once de sucre candy pulvérisé bien fin, faire fondre dans un "poisson" de bonne eau de vie d'abord le sucre puis la gomme (c'est là que ça se corse car je n'ai pas trouvé la correspondance précise pour cette unité de mesure). Ajouter gros comme une fève de miel. On applique au pinceau ou à la plume et quand c'est assez sec on colle l'or en soufflant sur la surface. Il faut attendre 2 jours avant de pouvoir épousseter l'or et on peut brunir seulement au bout de 30 jours. J'ai recopié le texte tel quel et j'ai essayé la recette.
Pour coller ça colle mais pour brunir c'est plus délicat.
A titre indicatif j'ai fait une once = 30,59 gr et un "posson" (c'est ce que j'ai trouvé) environ 12 cl. Pour la fève j'ai pris plutôt un gros haricot blanc. Pour l'eau de vie j'ai pris un truc à 50 °. (tant que l'on n'a pas mis la gomme arabique, le mélange se laisse boire....).

CINABRE : J'avais fait il y a quelque temps un récapitulatif des mesures anciennes et leurs correspondance en mesures actuelles, les voici :

Poids

Quintal 48,95 Kg
livre 489,50 g
marc 244,75 g
Quarteron 122,38 g
once 30,59 g
dragme ou gros 3,82 g
scrupule ou denier 1,27 g
grain 0,053 g

Volume

muid 213 l
Pinte 0,931 l
Chopine 0,466 l

Longueur

Toise 1,95 m
pieds 32 cm
Empan 20 cm
paume 7,5 cm
pouce 2,5 cm
ligne 0,222 cm

Si les mesures de poids sont relativement justes, les longueurs et surtout les volumes sont sujets à de fortes variations suivant les époques et les lieux. Cependant les variations entres elles sont exactes.

TINTAGEL : Vincent Gesnelay a eu la gentillesse de relayer ma question quant à la fabrication du jus d’ail, voici la réponse :

Pour le jus d'ail : il faut juste presser des gousses bien mûres ; récupérer le jus et le laisser fermenter un mois dans un pot bien fermé.

Après il suffit de le mettre au pinceau puis d'attendre qu'il sèche et de le réactiver en soufflant dessus avec une paille en papier.

Mais vous obtiendrez de plus beaux résultats avec la gomme ammoniaque.

Pour la gomme arabique il faut en général la diluer à 30%

Source : atelier d'enluminure or et lumière

ENLUMIN’HEURE : J'ai fait mes premiers essais avec de l'ail, pour coller ça colle. Pour l'odeur on reconnaît tout de suite. J'ai écrasé les gousses d'ail et comme elle ne donnaient pas beaucoup de jus j'ai ajouté de l'eau. C'est plus facile à écraser ainsi.

J'ai appliqué en plusieurs couches que j'ai bien laissé sécher chacune, j'ai bruni la couche obtenue qui est fort brillante et j'ai posé l'or en soufflant, séchage une bonne heure et j'ai bruni. L'éclat ne vaut pas l'or sur assiette mais c'est pas mal quand même, l'or ne s'est pas arraché. Je m'attendais à moins bien comme résultat avec ce que vos aviez dit.

Je pense que je vais faire l'essai de mélanger avec du blanc d'œuf ou de la gomme arabique.

Portrait de Maybe
A rejoint: 08/06/2008
Ville: NICE

La gomme ammoniaque était censée être un puissant démonifuge ... et le jus d'ail fait fuir les vampires !
La symbolique jusqu'au bout.
En tout cas, merci de faire partager ton expérience,

Portrait de L'Enlumin'Heure
A rejoint: 01/04/2006
Ville: Pry-lez-Walcourt (Belgique)

blanc d'oeuf, jus d'ail et gomme arabique à raison de 1/3 de chaque convient pour la dorure à condition de mettre 2 couches fines mais pas vraiment moyen de brunir. Si on en mets trop épais ça s'écaille. L'expérience est la meilleure conseillère. C'est bien pour moi qui ne trouve pas de gomme ammoniaque dans le coin mais sinon ça ne me sert pas à grand chose vu que je ne fais que l'or sur gesso.

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Salut !

j'ai essayé le jus d'ail pur, bon effectivement, on reconnait tout de suite l'origine du produit; mais ça a collé vraiment bien et j'ai pu brunir après !
résultat plus que satisfaisant et l'odeur s'en va, au bout d'un moment ...

Portrait de Cyllan
A rejoint: 17/02/2009

Mais c'est réversible à la chaleur... ayoye. XD

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Cyllan a écrit: Mais c'est réversible à la chaleur... ayoye. XD

l'odeur ou la brillance

Portrait de Ccilec
A rejoint: 27/07/2012

Bonjour!
Je viens de lire tous vos commentaires et voudrai essayer le jus d'ail comme mordant. Mais une question, est ce qu'on peut conserver le jus d'ail? Est-il toujours efficace quelques jours après l'avoir fait?
Merci!:-)
Bon weekend à vous

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

Je l'utilise frais, on a toujours une gousse dans sa cuisine.
la gousse se conserve facilement.
Je n'ai jamais essayé d'utiliser du jus d'ail "vieilli" mais pourquoi pas, c'est assez courant dans les recettes médiévales de considérer que plus ça pue, mieux c'est %)

Portrait de Ccilec
A rejoint: 27/07/2012

Merci Cinabre pour votre réponse! Je vais l'utiliser frais et je testerai à l'occasion s'il est efficace quelques jours après. Smile

Portrait de mmalfait
A rejoint: 24/09/2005
Ville: belgique

La dorure au jus d’ail, à plat, est la seule technique toujours utilisée en Arménie (dixit le guide de la bibliothèque nationale d'Arménie).
Et leurs enluminures sont splendides même sans brunissage (juste un "polissage" avec le bout du doigt)!

fmparchemins.wordpress.com

Portrait de zmrzlina
A rejoint: 20/11/2014

Bonjour à tous,

Je réactive un sujet préhistorique (2012, ça commence à faire un bout...) car la tachnique m'intéresse. Savez-vous si le jus d'ail tiendrait sur du métal? J'ai conscience que la dorure sur métal n'est pas la spécialité du coin, mais sait-on jamais... Ça m'enlèverait une belle épine du pied, surtout si ça résiste au brunissage! Smile Pour ceux qui ont déjà bruni la feuille posée au jus d'ail, sur quel support travailliez vous?

Merci d'avance et bon week-end!

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

Je n'ai jamais utilisé le jus d'ail ailleurs que sur du parchemin.
Par contre, pour dorer le métal, la mixtion à l'huile est très efficace.
C'est ce qui est utilisé pour dorer les pointes des grilles des riches demeures.

Portrait de zmrzlina
A rejoint: 20/11/2014

Merci Cinabre! J'ai déjà essayé la mixtion 3h, mais le résultat reste très fragile... Il me faudrait quelque chose de plus durable! Je me demande comment les dorures extérieures tiennent d'ailleurs.

Portrait de zmrzlina
A rejoint: 20/11/2014

Je viens de tomber sur un article qui parle de matage des ors posés en extérieur pour les protéger... Avec de la colle de peau ou de la gélatine alimentaire diluée en très faible quantité dans de l'eau. Quelqu'un saurait m'indiquer les proportions de la colle à matage? Cette colle est-elle aussi solide qu'un vernis gomme-laque?