Plumes biseautées, droites, carrées...

2 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de Jean-Luc
A rejoint: 28/06/2004
Ville: Evette-Salbert (Territoire de Belfort - 90)
Plumes biseautées, droites, carrées...

Bonjour,

Le titre du livre est « L'abc du calligraphe » de David Harris.
Ma femme m'a offert ce livre (je débute). Et j'ai un problème d'ordre lexicographique : je trouve de curieuses définitions pour les plumes droites et les plumes en biseau.
Après la tentative d'explication en début d'ouvrage qui précise que ces termes peuvent prêter à confusion et qu'une plume droite est une plume biseautée et qu'une plume en biseau est une plume carrée, j'ai fini par ne plus rien comprendre blink.gif. Les photos permettent de comprendre (à condition qu'on ait eu entre les mains un jour un exemplaire de chacun de ces types de plumes). Alors : est-ce que ces termes sont les bons (et là, je suis vraiment perplexe unsure.gif) ou est-ce un problème avec la traduction et qu'une confusion a été faite avec le mot « right » qui signifie à la fois droit dans le sens de l'angle droit et l'inclinaison à droite a été employé à tort ?
Bien amicalement, Jean-Luc

Zack : scusez-moi si je reviens au sujet...
J'ai le Harris' book depuis quelques jours et je suis bien sûr tombé sur la page en question et d'après ce que je comprends (tapez pas si je dis une bêtise!!) l'auteur parle de deux choses; d'une part, la forme de la plume: carrée ou en biseau et de l'autre, de la tenue de cette plume par rapport à la ligne... tenue droite avec une plume biseautée et tenue avec un angle donné pour les plumes carrées.

Tintagel : bonsoir Zack,
il me semble que l'on calligraphie toujours avec un angle donné ?
Une plume biseautée n'aura jamais que son "angle" propre, or l'angle d'écriture est autre chose. Cette histoire de plumes droites et biseautées a déjà fait couler beaucoup d'encre...

Patrick : bonjour à tous,
Je ne voudrais pas relancer un sujet vieux de deux ans mais comme je fais partie de la grande famille, j'ai envie de rajouter ma ratelée.
J'ai le livre de Harris et je le trouve très bien fait. J'y ai appris beaucoup, malgré cette imprécision qui m'a également interpelé (je ne faisais pas encore partie du groupe) et a valu tous ces échanges. Il me reste quand même une question. J'utilise des Brause qui sont des plumes biseautées (au sens commun du terme). J'ai également des Mitchell qui, curieusement, sont droites pour certaines largeurs et biseautées pour d'autres. J'utilise les deux mais je ne parviens pas à comprendre quels sont les avantages et ou inconvénients de chaque type de plume. Que peut-on faire avec une droite qu'on ne peut pas faire avec une biseautée et inversement. Je fais des essais mais ça ne me convainc pas...

Portrait de jean frederic crevon
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Toulouse (31)

(Les questions principales de ce sujet sont résumées dans le 1er post.
Ce topic faisait 3 pages & ça partait dans tous les sens...)


Essayons d'y voir plus clair :

Il existe en effet une confusion dans le bouquin de Harris (par ailleurs d'un très bon rapport qualité/prix pour débuter).
C'est pour quoi il est préférable de parler de bec taillé droit (donc perpendiculaire à l'axe du porte-plume) et de bec incliné
à droite (ou à gauche pour les gauchers).

Angle de tenue de plume : il est précisé pour une écriture donnée. Et le fait que le bec de la plume soit coupé droit ou
incliné n'y change rien. Mais (pour un droitier) si vous calligraphiez une écriture qui nécessite un angle d'inclinaison de plume assez plat
(onciale par exemple), une plume avec un léger biseau vers la droite (bec incliné vers la droite) est plus confortable, même si c'est possible
avec une plume "carrée" (au bec coupé droit). Sinon, il est toujours possible d'incliner davantage la feuille pour bien se placer.
J'utilise beaucoup le calame (donc je les fabrique aussi) ce qui permet d'expérimenter des angles de coupe différents.
Après avoir beaucoup testé ces histoires d'angles, je suis parvenu à la conclusion qu'on peut presque tout faire avec un outil "carré" (à bec droit).
Mais pour la chancelière, un bec incliné est très conseillé!!!
Pour certaines cursives gothiques et la gothique primitive, j'aime bien avoir un léger biseau à gauche (tout en étant droitier) ce qui permet de reproduire
exactement le ductus des scribes historiques

Exemples de plumes :
- à bec droit : Poster-pen de Leonardt, round-hand de Mitchell,
- à bec incliné vers la droite (pour droitiers) : brause 180, speed-ball "C"