reliure du XIIeme siècle

3 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de shandra
A rejoint: 13/01/2007
reliure du XIIeme siècle

Dixit alkbazz

Difficile de cerner exactement ce qu'est une reliure type du XIIe s....
Les très anciennes reliures sont souvent recouvertes de parchemin, tissu ( brodé-velour ), ou de mégissée. Mais il s'agit de matériaux très grossiers ( peaux de truie, cerf, daim...à partir du XII's pour les reliures d'apparat ), la reliure d'atelier n'apparaissant vraiment qu'au XIII's.

Un exemple de reliure en demi cuir :
-Couture sur 4 nerfs de cuir torsadé fendus : on sort l'aiguille au milieu du nerf et on l'enroule en 8 en compensant l'épaisseur des cahiers...

-Les ais, en chêne d'une épaisseur 7-8 mm, sont creusés en escalier : on taille une encoche sur l'extérieur au niveau des nerfs, à partir du 'mors', puis à environ 2 cm on perce à travers l'ai en biais. Enfin on termine l'encoche à l'intérieur en formant un delta ( il y à d'autres possibilités...of course !). Les ais doivent être biseautés sur l'intérieur au niveau du mors. Il n'y a pratiquement pas de châsses.

-Il faut également tailler des encoches pour les tranchefiles, de la même façon, mais à la bissectrice de l'angle de tête

-On passe ensuite les nerfs, en les encollant et les fixant avec des petits morceaux de bois dur. On les écrase bien à l'intérieur et on peut éventuellement les fixer avec des clous ou en collant une charnière de parchemin. Il faut bien fixer les nerfs avec les ais ouverts afin qu'en refermant les deux ais ensembles on arrondisse le dos ( endossure à la Française je crois)

-Les tranchefiles sont exécutées sur un bâti ( pour cela voir le livre de la B.N., "Les tranchefiles brodées" ) passé dans les ais.

-On colle ensuite des claies, en toile de lin, sur le dos, en évidant l'espace réservé aux nerfs et en débordant sur les plats ( la colle est la colle de peau ). Les claies doivent recouvrir les fils de tranchefiles afin de les fixer au dos

-Ensuite on peu coller les gardes ( parchemin!) et poncer les claies qui auront séché.

-La couvrure est délicate car il faut pouvoir former les coiffes malgré le bâti de tranchefiles, c'est à dire qu'il faut pratiquer une petite incision. Sinon voir à faire des coiffes en 'oreilles'.

 Le cuir doit recouvrir environ 1 tiers des plats. Je recommande pour la facilité la mégissée de chèvre, sinon de la truie ( assez rare ), mais pour garder un aspect ancien mieux vaut ne pas parer le cuir comme on le ferait aujourd'hui.

-Les différentes pièces métalliques sont fixées ensuite, ainsi que les décors ( dorure à froid et/ou pièce de titre calligraphiée sur le plat

-on fignole avec des patines pour les pièces métalliques, des teintures ( naturelles si possible ) pour les cuirs et le bois

Portrait de Anonyme
Anonyme (non vérifié)

Oui, c'est bien... mais existe-t-il des photos de reliures anciennes pour cette période du moyen-âge ? On voit souvent des enluminures qui reproduisent des scriptoriums, mais le détail des ouvrages et codex représentés nous échappent - pour les XII à XIV siècle... Je ne parle pas des ouvrages rares avec reliures travaillées en métal, mais bien de reliures plus courantes comme pourvaient en posséder les bourgeois ou riches marchants... Merci pour votre réponse...

Portrait de olivier
A rejoint: 19/03/2011
Ville:

Voici pour ma première contribution à ce forum.
Je suis tombé sur ce tuto
http://www.guerriersma.com/forum/viewtopic.php?f=12&t=8851