Préparation du parchemin, aussi !

26 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis
Préparation du parchemin, aussi !

Alors voilà, j'ai bien tout lu ce qu'a écrit Shandra (quelle patience, ce qui n'est pas mon fort, vous le savez maintenant !)

mais j'avoue ne pas être sûre d'avoir tout compris (je fais ma blonde, des fois, pardon les filles !)

pour préparer mon parchemin, je le colle sur une plaque de contrecollé en carton, ensuite je le ponce avec la ponce soie, une petit coup de coton imbibé de vinaigre blanc + eau déminéralisée pour retirer les petits résidus de poudre, et le gras de mes doigts (pouahh ) ET C'EST TOUT !!

faut-il absolument passer le linge avec la gomme sandaraque ? et à quoi sert-elle exactement ?

autre question, comment faire pour avoir une page "volante" (à mettre dans un livre par ex, ou à encadrer), car comme je colle toujours mon parchemin sur ma planche de carton, ça fait joli, c'est sûr, mais ça "mange" pas mal de parchemin...

Merci les artistes

Portrait de Cyllan
A rejoint: 17/02/2009

En gros, de la gomme sandaraque réduite en poudre dans une petite bourse de tissu fin que tu taponnes sur ton parchemin tout beau, ca a un effet anti-disperseur pour les liquides que tu vas y appliquer.. genre, c'est tjrs sympa quand ton encre ne bave pas partout quand tu écris quoi Wink Fais des tests, tu verras si ça te convient ou non...

Quant au parchemin, ma foi, s'il est bien préparé et bien plat et que tu ne peins pas dessus au sable, le fixer à ta planchette rien qu'avec des collants tout autour, cela marche tres bien. Tu n'as plus qu'à la décrocher de ta planche une fois l'enlu finie et zou, feuille volante.

Portrait de ecrilire
A rejoint: 02/02/2007
Ville: nord de lyon

je travaille direct sur mon parchemin sans le coller sur quoi que ce soit et j'ai ma feuille comme elle sera au final, en plus ça évite de perdre tout ce que tu dois découper pour le retirer de ta planche (au prix où est la peau de bête !)

la sandaraque est un peu inévitable (et en plus, j'adore l'odeur  )

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Merci à vous deux pour les infos concernant la sandaraque, je vais m'en procurer, et on verra bien    ....

par contre, mon parchemin étant en rouleau, il n'est pas très plat.  il roule sur lui-même et je suis donc obligée de le coller, à moins que je puisse l'applatir, j'ai vu qu'on pouvez l'humidifier et le tendre, mais il faut bien l'attacher à un support, non ??  avec des clous de tapissier / agraffe ?

quelqu'un travail comme ça ?

@++

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Autre ch'tite question 
une fois qu'on a passé la sandaraque, faut-il "nettoyer le parchemin (à mon avis non, sinon on l'enlève mais bon, je préfère demander avant de faire des conn...   euuh bétises !

donc, je ponce mon parchemin, je nettoie avec mon eau + vinaigre blanc pour enlever les résidus de ponce soie et du gras de doigt  , et je passe la bourse de tissus rempli de sandaraque et c'est tout ?

Merci encore pour votre aide à tous

la novice qui demande toujours kek'chose !

@+ bizzzatouce

Portrait de ecrilire
A rejoint: 02/02/2007
Ville: nord de lyon

pour éviter d'avoir une peau en rouleau, il faut la garder soit bien à plat, soit pendue à un clou avec des pinces, elle se retend.
moi je passe d'abord de la ponce soie, puis j'enlève (et je récupère) et ensuite directement la sandaraque, la mienne est pilée et mélangée avec coquilles d'oeufs broyées et des bricoles (je prend le mélange chez mon prof) et j'enlève le surplus (surtout les coquilles etc !) la poudre de sandaraque reste toujours un peu, pas grave, tu peux caresser le parchemin avec une plume s'il y en a vraiment trop. voilà c'est tout et au boulot. et garde un papier sous ta main quand tu travailles pour éviter le gras des doigts.

Portrait de Corail
A rejoint: 22/08/2007
Ville: Poitiers

Pour ce qui est du parchemin collé, personnellement je prends un morceau de carton-bois de la taille de mon cadre. Je positionne bien centré un morceau de parchemin de la taille de ma marie-louise + 5mm (pour qu'on ne voit pas les bords du parchemin au final) et je le colle dans cette position: ainsi pas de perte de peau!
juste un petit détail: ne pas prendre un carton- bois trop épais car carton + marie-louise = juste juste pour rabattre les tournettes au dos du cadre.
Dans les manuels, on préconise un carton de 3mm d'épaisseur, c'est trop! Le problème, c'est qu'avec moins d'épaisseur, ton carton a tendance à se tordre un peu mais, pas grave; entre 2 séances d'enluminure, je mets sous presse (sous dicos) les deux côtés du carton-bois (tu as de la marge!)

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Corail : C'est aussi comme ça que je travaille, sur carton-bois (ou contrecollé), mais je laisse 2.5 cm en plus de la taille de la planche de chaque coté, soit 5 cm de rab, en haut et en bas (5mm pour les bords et 2 cm pour les rabats au dos), donc j'ai pas mal de pertes au niveau de ma peau (et vu le tarif, ça fait mal au...nez ! )

J'ai commencé avec du carton-bois de 3mm, et en effet, ça gondole pas mal, avec le 5mm, plus de problème !
Question, qu'appelles-tu "marie-louise" et "tournette" ?
je connais les pinces métaliques, noires généralement qui servent à maintenir la feuille de papier, est-ce que c'est ça ?

Ecrilire :je vais essayé de stocker mon parchemin à plat, pour voir s'il veut bien rester comme ça   on verra bien.
et t'inquiètes, je garde un buvard pour les doigts gras (même si je me lave scrupuleusement les mains avant chaque travail   )

Portrait de Corail
A rejoint: 22/08/2007
Ville: Poitiers

Je me suis mal expliquée. Tout d'abord, le carton-bois, c'est ce carton situé à l'arrière d'un cadre: ton oeuvre sera bloquée au final entre le verre et ce fameux carton-bois lui-même bloqué par des "tournettes"(petites languettes de métal qui viennent s'appuyer contre le carton: on les appelle tournettes car dans certains cas elles tournent autour d'un axe situé à l'une de leurs extrémités pour venir se positionner sur le carton-bois.
Le contrecollé, lui, sert plutôt à faire des "marie-louises" (= passe-partout), petite fenêtre qui encadre juste ton oeuvre et qu'on choisit généralement dans des tons assortis à l'oeuvre. Il existe donc dans de multiples couleurs contrairement au carton-bois qui est généralement de ton "naturel".
Prenons maintenant un exemple: je veux faire une enluminure de 10x10 et la mettre dans un cadre de 13x18. Je prends donc un carton-bois de 13x18 sur lequel je colle un carré de parchemin de 10,5x10,5 bien au milieu. Quand j'ai fini mon oeuvre, je pose sur le carton-bois un passe-partout de 13x18 ayant une fenêtre de 10x10 (ainsi mon or ne sera pas au contact du verre), je pose par-dessus mon cadre avec son verre; je retourne le tout et je tourne mes "tournettes" s'il y en a ou je plaque les petites languettes de métal contre le carton-bois et le tour est joué!

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

AAAHHH oké oké oké oké oké oké...!

mais ta technique sert surtout si on veut encadrer et/ou mettre sous verre, une fois le travail terminé !
tu ne prends que le minimum de parchemin nécessaire que tu colles sur ton cartons-bois et tu caches ce dernier avec ta marie-louise (j'ai tout bon là ?  ) .

Mon but à moi est de fixer le parchemin sur un support quelqonque le temps de travailler dessus, mais pour ensuite le retirer pour avoir une feuille volante comme le fait Cyllan   (les moins fragiles, bien sur !  )

En effet, vu que je veux m'en servir lors de mes animations médiévales et qu'on essaie d'être au maximum historiquement correct, donc pas d'accessoire contemporains ! il faut que ça reste avec un look "médiéval"

Portrait de Maybe
A rejoint: 08/06/2008
Ville: NICE

Moi, c'est marrant, mais je ne travaille pas de la même façon ...
J'aggrafe mon parchemin humide sur une planche, et j'intercale une feuille entre les deux.
On fait sécher le tout (au moins 24heures).

Pour la suite, je mets de la pierre ponce, fais de petits ronds (les ovales, çà marche aussi !)
et me sers d'un petit morceau de parchemin pour aplanir la surface du parchemin-planche.
Ce dernier commence à perdre ses rugosités, il devient doux sous les doigts : çà a vraiment une texture très particulière !

Pour le reste, une fois que tout est bien doux, je jette un peu de blanc de meudon, j'étale avec l'index et le majeur
(des p'tits ronds, des p'tits ronds, toujours des p'tits ronds) et époussette le tout, bien soigneusement
avec un bon gros pinceau. Le parchemin est prêt à recevoir l'enluminure !

Bon travail

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Maybe a écrit: Moi, c'est marrant, mais je ne travaille pas de la même façon ...
J'aggrafe mon parchemin humide sur une planche, et j'intercale une feuille entre les deux.
On fait sécher le tout (au moins 24heures).
C'est à peu près ça que je recherche, mais humide comment ??

Pour la suite, je mets de la pierre ponce, fais de petits ronds (les ovales, çà marche aussi !)
et me sers d'un petit morceau de parchemin pour aplanir la surface du parchemin-planche.
Ce dernier commence à perdre ses rugosités, il devient doux sous les doigts : çà a vraiment une texture très particulière !
ça aussi je fais !

Pour le reste, une fois que tout est bien doux, je jette un peu de blanc de meudon, j'étale avec l'index et le majeur
(des p'tits ronds, des p'tits ronds, toujours des p'tits ronds) et époussette le tout, bien soigneusement
avec un bon gros pinceau. Le parchemin est prêt à recevoir l'enluminure !
Par contre, ça, je ne fais pas !   à quoi ça sert ce blanc de meudon ? à blanchir la peau ? est-ce indispensable ?

Bon travail

Merci pour les infos   

Portrait de Maybe
A rejoint: 08/06/2008
Ville: NICE

Ah LaCoquillette !

Il est mouillé (attention, pas d'eau chaude qui risque de détruire la structure de ton parchemin : c'est une matière vivante).

Pour le reste, le blanc de meudon sert à absorber les dernières graisses subsistantes sur la peau.
Je pense bien que cette étape est nécessaire.

Attention, il y a certainement plein de techniques : ici, c'est l'occasion de faire un peu le bilan. Après, tout le monde à ses méthodes préférées.

J'espère avoir répondu à ta question !?

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Ahhh Maybe !

tu as bien répondu, et je t'en remercie fort bien !

Mais il me semblait avoir lu qu'il fallait l'humidifier, et non pas le mouillé entièrement...aurais-je mal compris ?
quand au blanc de meudon, j'm'en va en querrir de ce pas ...

Portrait de Corail
A rejoint: 22/08/2007
Ville: Poitiers

Tu as tout compris, LaCoquillette, mais c'est moi qui n'avais pas compris ce que tu voulais faire. Quand tu dis que tu colles ton parchemin, c'est tout autour et tu le découpes ensuite ou bien tu le colles tout entier?
Une fois, j'avais agrafé mon parchemin sur une planche, mais quand j'ai voulu le peindre, tous les jours çà gondolait, et chaque jour d'une manière différente (l'horreur!); j'ai fini par le dégraffer et par le punaiser: ainsi, chaque jour je le dépunaisais pour le repunaiser correctement ne fonction des gondoles du jour!
Depuis,je colle!!! Mais c'est vrai qu'ainsi je n'ai pas de feuille volante.

Maybe: c'est quoi la peinture au sable?

Portrait de Corail
A rejoint: 22/08/2007
Ville: Poitiers

Pardon,la question de la peinture au sable était pour Cyllan!

Pour Maybe: quand tu agrafes ton parchemin mouillé, est-ce qu'il ne se déforme pas du fait de son humidité?

Portrait de Cyllan
A rejoint: 17/02/2009

Corail > teehee, excuse, j'emploie ce terme pour décrire les peintures faites avec des pigments pas énormément broyés.. quand je veux garder la couleur super vive et profonde comme avec le smalte par exemple. Les grains un peu gros, ca fait assez "sable" Blum 3

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Corail : c'est bien ça, je colle la "face", les cotés et des rabats sur l'arrière (et je finalise avec un barré de craft qui recouvre 1cm du parchemin, histiore de maintenir le tout !)

Cyllan : en effet, comme Corail, mon soucis est que j'ai peur que ça ne gondole si j'humidifie le parchemin...j'ai lu qu'on pouvait le mettre dans un torchon "humide" pour ne pas trop le mouiller...faudrait que j'essaie !

affaire à suivre !

Portrait de Corail
A rejoint: 22/08/2007
Ville: Poitiers

Cyllan: Je comprends mieux la notion de peinture au sable, et pour ce qui est du smalt, je confirme: quel bazar pour l'utiliser; çà fait effectivement des grains qu'on n'arrive pas à broyer (si quelqu'un a une technique à ce sujet, qu'il n'hésite pas à intervenir!) et c'est dommage car je trouve la couleur très belle.

Portrait de Cyllan
A rejoint: 17/02/2009

Corail > Je réussi à 'l'affiner' au broyage mais pas autant que je le désirerais alors j'abdique : Je l'utilise en version "grossière" pour ce bleu sombre exceptionnel, bien broyé pour un bleu un peu plus clair et plus couvrant et ras le bol, je commande les granulations fines chez Kremer pour le reste Blum 3 *feignasse*
C'est du verre, donc une corvée à broyer de tte façon ...

Portrait de Maybe
A rejoint: 08/06/2008
Ville: NICE

Corail,

Je n'ai pas encore eu la (mauvaise) surprise de voir le parchemin gondoler.
Il faut l'attaquer d'un côté (côté gauche en haut) puis d'une autre (côté droit bas) pour le stabiliser.
Après, il faut bien le tendre, ma foi, c'est comme un tambour, c'est résistant.
Et laisser sécher complètement avant de faire le travail pierre ponce et blanc de meudon.

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Top Ayé !!

j'ai mon blanc de Meudon si convoité...   (trouvé chez Merlin l'enchanteur Leroy, 250g = 5.5€, rayon peinture)

donc, encore une ch'tite...peut-on faire un mélange blanc de meudon + ponce soie et les appliquer directement ensemble ???

MERKI !

Portrait de Corail
A rejoint: 22/08/2007
Ville: Poitiers

Maybe: quand tu dis que tu agrafes ton parchemin sur ta planche, tes agrafes sont "sur" la planche ou bien sur la tranche de ta planche?

Portrait de Corail
A rejoint: 22/08/2007
Ville: Poitiers

Cyllan: je ne savais pas qu'on pouvait choisir sa granulation. La différence de prix est-elle importante entre les diférentes granulations?

Portrait de Cyllan
A rejoint: 17/02/2009

Corail > Ils ne le proposent pas pour tous les pigments mais par exemple le smalt est proposé en 0-120 microns, ce qui est assez hétérogène et granuleux mais également en <80 microns, ce qui est déja plus tamisé..
Ils offrent aussi des pigments à granulations assez homogènes et bien tamisés dans leur gamme de pigments japonais (Gunjyou).
Hélas, dans les 2 cas, c'est bien plus cher que les pigments de base... tout comme les améliorations de Michael Park sur les azurites (les pigments MP) *soupir*

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Coucou à tous,

j'ai reçu ma dernière commande avec la FAMEUSE sandaraque !!!

J'ai hate de m'y remettre, mais je travail pour le moment au dessin de mon futur "travail"...réfléxion, essais, PATIENCE ..à suivre !