le tannin

2 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de shandra
A rejoint: 13/01/2007
le tannin

Khalimar

J'ai une question au niveau du tannin, visiblement si je suis un raisonnement logique en mettant en relation tout ce que j'ai pu voir, la noix de galle est utiliser justement pour sa haute teneur en tanin, n'y a t'il pas d'autre composé qui peuvent servir pour en extraire du tanin viable ? (par chez moi les chênes c'est pas ce qui cours...).
j'ai pensé a du thé tout simple qui semble en avoir lui aussi un grande teneur et qui peut être trouver n'importe ou a un prix raisonnable

Cinabre Le tannin, c'est dans les noix de galles qu'on le trouve. il faut en faire une infusion très poussée. Le principal composant des tannins c'est l'acide gallique qui tire son nom de la noix de galle, justement.
L'idéal pour les noix de galles, c'est de les récupérer en fin d'été quand elles sont "fraîches". mais on les voit mieux en automne quand les feuilles sont tombées.

Pour une recette de fabrication d'encre, allez-voir mon site rubrique technique puis encre.

Dans le traité du moine Théophile, il est utilisé du bois d'aubépine recueilli en avril avant la floraison. Ce bois est laissé reposé 3 à 4 semaines pour sécher puis broyé avant de le laisser macérer 8 jours dans de l'eau de pluie.
On fait bouillir le tout jusqu'à ce que le suc des branches soit dissout, on enlève le bois puis on évapore tranquillement jusqu'à ce qu'il se forme une peau en surface.
à partir de là, il y a d'autres opérations mais je pense qu'on peut l'utiliser tel quel.
Bon courage !
Le thé peut servir mais il faudra trouver les bonnes quantités et laisser infuser plusieurs heures (jours?).

Khalimar

En gros, si je fait une similitude qui pourrait être tout a fait inexacte, pour récupérer le tanin d'un composant, il faut avant tout le sécher, puis le broyer pour libérer les fibres, ensuite faire macéré le tout pour que le tanin se libère dans l'eau, potentiellement faire bouillir la mixture pour détruire les sucs parasite et ensuite laisser évaporer pour récupérer la substance tannique.
Je vais tenter avec du thé standard que je vais acheter demain dans de l'eau déminéralisé (J'habite paris et vu la pollution, l'eau de pluie moyen)
Et je chercherais du bois d'aubépine pour tenter ta recette quand je rentrerais de la montagne fin mars.
Tu peux me donner des références sur ce sujet ?

Cinabre

Le traité des divers arts du Moine Théophile est un livre important pour qui recherche les techniques médiévales : Traité des divers arts
Malheureusement le livre est épuisé et le texte est très court sur les encres. Je peux le scanner et le mettre en ligne pour qui le désire.
Mais le seul livre vraiment complet sur les encres ferro-gallique est celui-ci :
Les encres noires au Moyen Age de Zerdoun Bat-Yehouda
Bien qu'il laisse encore quelques parties dans l'ombre, c'est le meilleur que j'ai lu jusqu'à présent.
Et si l'on cherche des éléments plus récents, Il y a plusieurs livres de chimie du 19ème siècle donnant des recettes plus modernes de préparation d'encres de toutes les couleurs sur le site de
Gallica
Là encore, si j' en avait le courage, je pourrais les mettre en ligne.

jmcollotPetite intervention, pour le tannin, d'aucun savent que ce produit rentrait dans la composition de bon nombre de préparations médicamenteuses et donc se trouvait très tranquillement en pharmacie.
J'emploie le passé, parce que je parle d'une réalité du XIX et du début XX, néanmoins, il continue à s'en fabriquer, et de s'en trouver en pharmacie, par contre maintenant il faut le commander.

Portrait de pelletier
A rejoint: 09/05/2013

Nous pouvons vous fournir beaucoup d'information concernant notre nouvelle invention Hazy-Smart.

Notre Hazy-Smart est conçu pour extraire le baume (tanin) de l'écorce du sapin baumier. Le même procédé pour le pin.

Si vous avez de l'intérêt d'en savoir davantage sur notre Hazy-Smart, nous faire parvenir votre courriel et nous vous ferons parvenir l'information.

Bonne journée

gpelletier@nb.aibn.com