Le roi René, chevalier des arts 1409/2009

49 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne
Le roi René, chevalier des arts 1409/2009

Festivités autour du 600ème anniversaire de la naissance du roi René à Angers ,en Anjou et en Provence.

Le roi René, chevalier des arts.

Petite biographie du Roi René

Le 16 janvier 1409 naissait au château d'Angers le futur roi René. Regroupé autour du château d'Angers qui l'a vu naître, 10 sites de l'Anjou vous invitent à célébrer ce 600ème anniversaire à travers un éventail de manifestations qui, tout au long de l'année 2009, évoqueront les multiples facettes de ce personnage singulier et contrasté.

Expositions, tournois, concerts, démonstrations de fauconnerie, conférences, visites d'exception permettront de découvrir la personnalité complexe de ce prince fastueux.

Les informations seront ici

Il y a 600 ans, le 16 janvier 2009, naissait à Angers René d’Anjou, dernier comte de Provence, mort à Aix, le 10 juillet 1480. Pour célébrer cet anniversaire, la Ville d’Aix organise toute une série de rendez-vous festifs et culturels.

Les festivités à Aix en Provence

Les expositions à retenir

« Le roi René : au-delà d'une légende »

- Du 21 mars au 12 juillet 2009 à la collègiale Saint Martin est présentée une exposition « Le roi René : au-delà d'une légende » évoquant les traits marquants de la personnalité de ce souverain hors du commun autour duquel s'est forgée la légende du « bon roi René ».
Le parcours de l'exposition est conçu comme un cheminement progressif au travers des lieux d'ancrage et des différentes expressions artistiques (peinture, vitrail, gravure, sculpture, tapisserie, bibliophilie) qui ont célébré la légende de ce roi au fil des siècles.
La devise du roi René, « d'ardent désir », sera le fil rouge de l'exposition.
De nombreux évènements sont également proposés à cette occasion : concerts, médiations pédagogiques, animations tout public...
Cette exposition est organisée par le conseil général de Maine-et-Loire.

« Splendeur de l'enluminure. Le roi René et les livres »

Du 3 octobre 2009 au 3 janvier 2010 au château d'Angers, à l'initiative de la bibliothèque municipale d'Angers, une rétrospective est consacrée à celle du roi René.
Grâce à des prêts exceptionnels, les plus beaux livres à peintures du roi René, aujourd'hui dispersés à travers le monde, seront rassemblés dans son château, devant la tapisserie de l'Apocalypse. Plusieurs de ces chefs-d'œuvre sont présentés pour la première fois en France. Les prêts proviennent d'Allemagne, d'Autriche, de Belgique, des Etats-Unis, de France, du Portugal, du Royaume-Uni, de Russie et de Suisse.
La bibliothèque du roi René, reconstituée pour la première fois, reprend ses couleurs, dévoile son histoire, de sa lente constitution aux aléas de sa dispersion.
Cette exposition est organisée par la Ville d'Angers.

"De René d'Anjou au Bon roi René, 1409 - 2009"

Du samedi 12 septembre au dimanche 29 novembre 2009 - Cité du Livre Aix en Provence
La Bibliothèque Méjanes expose toute une série de documents consacrés au Roi René. L'exposition se structure en cinq parties : Le roi René et son époque, Artistes et mécènes, Portraits, Monuments aixois, Lectures modernes. L'occasion de découvrir le « Livre d'heures du roi René et le « Livre d'heures dit le la reine Yolande », », manuscrits enluminés du XVème siècle, le « Livre des tournois » d'après le manuscrit et les dessins de la Bibliothèque royale imprimé en 1826, le portrait en buste du roi René par Michel Frosne (gravure sur cuivre, XVIIème siècle), l'ancien plan de la ville sous le règne de René, en 1468, dédié et présenté en 1749 par Honoré Coussin…

J'espère que notre envoyé spéciale Shandra nous tiendra au courant de très près de toutes ses manifestations

* On excusera le créateur de l'affiche des festivités qui a mis a le Duc de Bretagne dans sa composition ! en tant que nantais j'aurai été content que le duc Jean V conquiert l'Anjou mais bon on ne vas pas réecrire l'histoire... (j'ai mis à coté le blason du Roi Réné qui aurait mieux convenu a l'affiche ou surtout la figure équestre provenant du grand armorial de la Toison d'or .)

** on n'excusera peut être pas par contre La Poste qui a émit un timbre pas très beau pour commémorer la naissance du Roi Réné.

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

C'est juste génial!!! Je suis fan de René et surtout de son peintre préféré Barthélemy d'Eyck depuis long temps!!! C'est une incroyable chance pour moi d'aller voir avec mes propres yeux ces manuscrits justement considérés d'être sortis de la main du plus grand enlumineur de l'époque!!! "Le Livre des Tournois", "Le Cuer d'amour esprit", "La Théseïde" et l'"Annonciation d'Aix" aussi - j'espère bien de les voir! Justement, l'année 2009 va être une année de "bon roi René" pour moi!:)
Merci infiniment pour cette info!!! Et à la prochaine en Provence!!!

Portrait de aly
aly
A rejoint: 08/09/2007
Ville: Seine-et-Marne

  on n'excusera peut être pas par contre La Poste qui a émit un timbre pas très beau pour commémorer la naissance du Roi Réné.

Le roi René n'est pas très beau sur ce timbre en effet, mais le chateau d'Angers... pas mal! 

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

"Plusieurs de ces chefs-d'œuvre sont présentés pour la première fois en France. Les prêts proviennent d'Allemagne, d'Autriche, de Belgique, des Etats-Unis, de France, du Portugal, du Royaume-Uni, de Russie et de Suisse."

Effectivement si c'est ceux auxquels je pense, l'exposition risque d'être d'une ampleur incontournable. En attendant quelques conseils de lectures pour patienter et saliver de pouvoir enfin voir ses oeuvres en vrai

Généralités sur Barthelemy d'Eyck dit aussi le Maître de L'Annonciation d'Aix ou le Maître de René d'Anjou


Annonciation d'Aix
(1445, Huile sur bois, 155 x 156 cm, Eglise de la Madeleine, Aix-en-Provence).

- Le catalogue de l'exposition "Quand la peinture était dans les livres" : Manuscrits à Peinture en France 1440-1520 Nicole Reynaud et François Avril - Flammarion 1998.
-
L'Ecole d'Avignon, Michel Laclotte et Dominique Thiébaut - Flammarion 1983.
- Peindre en France au XVe siècle, Yves Bottineau-Fuchs - Actes Sud 2006.

voir : http://www.enguerrandquarton.com/ et http://en.wikipedia.org/wiki/Barth%C3%A9lemy_d%27Eyck

Facsimilés de Manuscrits de René d'Anjou enluminé par Barthelemy d'Eyck


- Le Livre des Tournois du Roi René, François Avril - Herscher 1986.


- Le Livre du Coeur d'Amour Epris : Reproduction Integrale En Fac-Simile Des Miniatures Du Codex Vindobonensis 2597 De La Bibliotheque Nationale De Vienne Marie Thérese Gousset - Philippe Lebaud 1990.

voir : http://www.guice.org/bklvntr2.html


- Giovanni Boccaccio, Von Minne, Kampf und Leidenschaft: Die Bilder der Wiener Theseide : Faksimile-Wiedergabe aller 17 Miniaturseiten aus Codex 2617 der Nationalbibliothek in Wien. Felicitas Brachert - Akademische Druck- u. Verlagsanstalt, 1989.

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

C'est peut-être le moment d'organiser une rencontre sur Angers avec visite du château

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

A Behydezell. Et voilà! Qu'est-ce que j'ai dit, c'est génial!!! Merci pour cette démonstration!!! Effectivement, ce sont les travaux les plus célèbres de Barthélemy (les plus vus, au moins). Mais les fans de son art connaissent bien - il y a encore beaucoup de merveilles à découvrir sur les pages de ses manuscrits!

A Cinabre. Je trouve cette idée magnifique! Vraiment, ça va être un événement tout à fait exceptionnel et nous sommes presque obligés de faire ce 'pèlerinage'!

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Livre d' heures Morgan



Livre d' heures à l'usage de Rome , Pierpont Morgan Library, New York, ms.358 Années 1440 (1444?)

Il y aura peut être aussi d'exposer, on l'espère, le Livre d'Heures Morgan, manuscrit enluminé vers 1444 en Provence de la main de Barthélémy d'Eyck et d'Enguerrand Quarton. Ce manuscrit a la particularité d'avoir été inachevé et laisse ainsi voir les dessins et sous couches préparatoires,ce qui est interessant du point de vue technique pour comprendre les réalisations d'un manuscrit à peintures.

source : http://www.enguerrandquarton.com/manuscrits/morgan.html

les images du manuscrit ici

Portrait de Geneviève
A rejoint: 27/09/2004
Ville: Belgique (Saint-Marc)

Behydezell, tu es , à toi tout seul, une mine précieuse de lien de documents exceptionnels.
Tous les uns plus intéressants que les autres.
Merci!

Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. Confucius
www.interligne.org

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Et ce n'est pas fini ! j'enquête sur la suite

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

Beau travail, Behydezell!!! Le dernier manuscrit est très peu connu parmi 'non-spécialistes de Barthélemy', mais il est d'une importance exceptionnelle pour comprendre l'origine du style du maître du Coeur, un témoignage précieux de Barthélemy des années 1440-1450. En plus, c'est un cas unique ou le nom de Barthélemy est cité dans un contrat avec Enguerrand, ainsi son identité se retrouve révélé! Dommage que quelques autres manuscrits de Barthélemy sont perdus
Merci, Behydezell!!! C'est une joie pour les yeux, joie pour le coeur

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Cela va être une vrai torture de patienter jusqu'au mois d'octobre vu l'ampleur de l'exposition, annoncée via le communiqué de presse officiel:

"Splendeur de l’enluminure. Le roi René et les livres. Du 3 octobre 2009 au 3 janvier 2010"

Une exposition unique et originale

Faire revivre une des plus riches bibliothèques du Moyen Age

Le roi René, passionné de peinture, a enrichi toute sa vie sa bibliothèque de livres somptueusement enluminés. Souvent étudiée par les historiens, cette bibliothèque n’a jamais fait l’objet de rétrospectived’ensemble pour le grand public.

L’exposition vise à faire revivre cette collection, à comprendre son mode de constitution, les relations étroites que René a su nouer avec ses artistes, souvent des plus originaux et novateurs. A travers les échanges et les échos visibles entre les oeuvres des différents enlumineurs se dégage la personnalité artistique de grands maîtres, particulièrement celle du Maître de René ou du Coeur d’amour épris, de Georges Trubert mais aussi de grands ateliers angevins sollicités par René, comme ceux du Maître de Jouvenel, le Maître du Boccace de Genève ou du Maître du Psautier de Jeanne de Laval.

Cette reconstitution montre la diversité et l’encyclopédisme d’une grande bibliothèque du Moyen Age.Récits de tournois et romans chevaleresques, ouvrages d’histoire, de botanique ou de sciences naturelles côtoient des traités moraux ou mystiques et des livres de dévotion.

Des pièces exceptionnelles, exposées pour la première fois en France.

Les livres du roi René et de ses plus proches parents rassemblés pour la première fois depuis la findu Moyen Age.Dispersés dès la fin du XVe siècle au gré des passions des collectionneurs, les livres du roi René sont aujourd’hui conservés dans le monde entier, de New York à Saint-Pétersbourg, en passant par Aix-en- Provence, Angers, Berlin, Bruxelles, Cambridge, Carpentras, Cleveland, Genève, Lisbonne, Londres, Marseille, Melbourne, Metz, Naples, Ottawa, Oxford, Paris, Philadelphie, Poitiers, Vienne, etc.

Une exposition de haute qualité scientifique

Reconstituer la bibliothèque du roi René, dispersée dès la fin du XVe siècle, fascine les historiens depuis le XIXe siècle. Sous la présidence de François Avril, un comité scientifique de haute qualité renouvellelargement le sujet par d’importants apports et opère une synthèse originale sur les ateliers d’enluminure de l’Ouest de la France, notamment de l’Anjou, actifs au milieu du XVe siècle.

Sont invités à y participer, les membres du comité scientifique :

François Avril, conservateur général honoraire du département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France (BnF). Commissaire entre autres des expositions de la BnF, Les manuscrits à peintures en France (1440-1520) (Paris, BnF, 1992-1993) et Jean Fouquet, peintre et enlumineur du XVe siècle (Paris, BnF, 2003).

Jean Favier, membre de l’Institut de France, président honoraire de la BnF, professeur à la Sorbonne, auteur d’une biographie du Roi René (Paris, Fayard, 2007).

Michel Zink, membre de l’Institut de France, professeur de littérature médiévale au Collège de France.

Dr. Eberhard König, professeur au Kunsthistorisches Institut de Berlin.

Dominique Thiébaut, conservateur général au département des Peintures du musée du Louvre…

Un catalogue abondamment illustré, rédigé par le comité scientifique de l’exposition, accompagnera l’exposition et présentera en détail l’ensemble des oeuvres.

Parmi les membres du comité scientifiques et les auteurs, se trouvent :

François Avril, conservateur général honoraire du département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France (BnF). Commissaire, entre autres, des expositions de la Bibliothèque nationale de France, Les manuscrits à peintures en France (1440-1520) (Paris, BnF, 1992-1993) et Jean Fouquet, peintre et enlumineur du XVe siècle (Paris, BnF, 2003). Michel Zink, membre de l’Institut de France, professeur de littérature médiévale au Collège de France. Dr. Eberhard König, professeur au Kunsthistorisches Institut de Berlin. Dominique Thiébaut, conservateur général au département des Peintures du musée du Louvre, commissaire entre autres des expositions du Louvre sur Les Primitifs français, découvertes et redécouvertes (2004) et sur Mantegna (2008-2009).

Source et detail de toutes les activités des festivités sur le Roi René : http://presse.monuments-nationaux.fr/fichier/pre_document/890/document_d...

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Parlant de Mantegna, un manuscrit destiné au Roi René , dont j'ai eu le plaisir d'admirer les deux belles miniatures lors de l'exposition « Mantegna » au musée du Louvre fin décembre dernier :

Strabon, De geographia(1458-1459) Albi, bibliothèque municipale, Ms. 77

Le Strabon d'Albi est considéré comme l'un des plus célèbres manuscrits de la Renaissance italienne, pour l'intérêt de son texte, la beauté de sa calligraphie et de ses lettrines, pour le prestige de sa provenance et surtout pour la somptuosité de ses deux enluminures de pleine page. Le volume contient la première traduction en latin du traité de géographie de l'historien grec Strabon (64 av. J.-C. - 20 ap. J.-C), entreprise par l'humaniste Guarino da Veronese (1374 – 1460) à la demande du pape Nicolas V, et poursuivie après la mort de ce dernier grâce au mécénat du doge vénitien Jacopo Antonio Marcello (1398 - 1464). Le manuscrit d'Albi est la copie de prestige que Marcello fit exécuter pour René d'Anjou (1409 – 1480), qu'il avait soutenu dans ses prétentions au trône de Naples et avec qui il partageait le goût des textes classiques et des beaux livres. Il fit placer deux peintures en début de volume pour rappeler ces circonstances.

Giovanni Bellini : Guarino de Vérone remet sa traduction de Strabon à Jacopo Antonio Marcello .Jacopo Antonio Marcello remet le manuscrit à René d’Anjou . Albi, Médiathèque municipale Pierre - Amalric, RES.MS 77 : folio 3v° et 4r.

Source : http://mini-site.louvre.fr/mantegna/index.html

consultez le manuscrit ici : http://www.manuscrits.mediatheque-albi.fr/_app_php_mysql/app/recherche_a...

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Une Exposition à la Collégiale Saint Martin d'Angers que j'ai vu l'année dernière : très intéressant.

D'Intimité, d'Éternité, la peinture monumentale en Anjou au temps du roi René

Offrant un riche patrimoine de peintures murales de la fin du XVe siècle et du début du XVIe, l'Anjou, particulièrement sous le règne du roi René, a favorisé l'existence d'un foyer artistique dynamique et créatif. Depuis le XIXe siècle, les découvertes de décors peints dans des édifices civils ou religieux ont révélé des oeuvres de grande qualité, tant au niveau du style que de l'iconographie.

À l'instar des provinces voisines de l'ouest de la France, l'Anjou offre un riche patrimoine de peintures murales de la fin du XVe et du début du XVIe siècle. La présence de la seconde maison d'Anjou et plus particulièrement du roi René et de sa cour ont en effet favorisé l'existence d'un foyer artistique dynamique et créatif.

Depuis le XIXe siècle, les découvertes (ou redécouvertes) de décors peints dans des édifices civils et religieux ont révélé des oeuvres de grande qualité, tant du point de vue du style que de l'iconographie, soulignant ainsi l'importance de la couleur et des images dans l'architecture à la fin du Moyen Âge.

Les exemples les plus remarquables composent ici un panorama inédit et donnent à voir au public un patrimoine artistique encore méconnu.

  Affiche de l'exposition.

voir site de l'exposition : http://www.cg49.fr/culture/peintures_murales/index.asp

lire le catalogue : LEDUC Christine, D'Intimité, d'Eternité, la peinture monumentale en Anjou au temps du roi René, photographies : Bruno Rousseau, Lieux Dits, Lyon, 2007.

http://www.lieuxdits.fr/

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Les Heures de Paris de René d'Anjou

Maître de Rohan. Vierge à l'Enfant sur un croissant de lune. Maître de Rohan. Saint René et portrait de Louis II d'Anjou miniatures dans le manuscrit réalisé par le maître de Rohan à Angers pour Louis II d'Anjou.

Portrait du roi René en prière, La mort couronné emblème du roi René insérés dans le livre d’heures hérité de son père Louis II d’Anjou, vers 1435.

© BnF Heures de René d'Anjou. - Angers Manuscrit Latin1156A , miniatures dans le manuscrit réalisé par le maître de Rohan à Angers pour Louis II d'Anjou)

Ce livre d'heures a été réalisé dans l' atelier du maître de Rohan à Paris pour louis II d'Anjou vers 1410-1420, Atelier dont l'épouse du duc Yolande d'Aragon était la protectrice. René ,leur fils, héritié du livre d'heures rajouta son portrait, ses armoiries et ses emblèmes : la mort couronnée, l'aigle portant la croix de Lorraine (en référence a sa première épouse Isabelle de Lorraine dont il hérité le duché en 1431) et la voile prise au vent portant la devise "en Dieu en Soit".

images sur http://images.bnf.fr

source : L'age d'or des livres d'heures - La vie et l'art au moyen âge révélés par les chef-d'oeuvres de l'enluminure: J.P.Harthan - Elsevier 1977

Une publication de ce manuscrit dans art de l'enluminure serait la bienvenue !

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

Oui! C'est bien le maître de Rohan!!! Le style des miniatures et du feuillage est identique à ce des Grandes Heures. J'ai été tout de suite frappé par cette ressemblance! Je n'ai jamais vu ce manuscrit! Merci beaucoup, Behydezell!!! C'est juste incroyable!!!

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Les aveux au Roi René des Archives Nationales

En droit seigneurial, l'aveu est une déclaration écrite que doit fournir le vassal à son suzerain lorsqu’il entre en possession d’un fief (par achat ou héritage). L’aveu est accompagné d’un dénombrement ou minu décrivant en détail les biens composant le fief.

Voir > http://fr.wikipedia.org/wiki/Aveu_(ancien_droit)

Première page de l'aveu rendu à René, roi de Jérusalem et de Sicile, duc d'Anjou, pair de France, duc de Bar, comte de Provence, de Forcalquier et de Piémont, par Jean de Montespedon, dit Houaste, baron de Beaupréau, seigneur de Beauvoir, de Basoges et de Montis, conseiller et chambellan du roi et son bailli de Rouen, pour sa terre de Beaupréau située en Anjou.

Dans l'encadrement figurent notamment les armes des seigneurs de Beaupréau (bannière carrée attachée à sa hampe et portant sur fond d'or cinq fusées de gueules en fasce avec sept croisettes d'azur enhendées). Dans la lettre initiale D figurent les armes de France, de Bar, de Hongrie et la croix de Jérusalem.

Première page de l'aveu de 1469 rendu à René, roi de Jérusalem et de Sicile, duc d'Anjou, pair de France, duc de Bar, comte de Provence, de Forcalquier et de Piémont, par Jean de Sainte-Maure, seigneur de Montgauguier et de Nesle, baron de La Haie-Joullain, et par Charles, son fils, pour la baronnie de La Haie-Joullain en Anjou.

Page ornée d'une miniature représentant le vassal à genoux, tête nue, rendant hommage à son suzerain, dont les traits sont ceux de René.

Source : http://www.culture.gouv.fr/documentation/archim/documentsmedievaux.htm

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

Magnifique! Sans doute, la première feuille a été enluminée au Nord de France (Champagne, Normandie?). Une petite correction: les armoiries dans l'initiale ont été incorrectement appelées comme celles de France etc., ce qui est juste impossible puis que les Anjou n'appartenaient pas à la maison royale de France (même s'ils avaient de multiples liens matrimoniaux avec elle). La partie supérieur correspond au Duché d'Anjou (armoiries ducales), la partie centrale représente les armoiries du Comte d'Anjou (et de la province correspondante).
La deuxième enluminure m'a intéressé beaucoup. Le style et le réalisme de la représentation sont étonnants! Mais je n'arrive pas à le reconnaître Qui est l'auteur?

PS. Behydezell! Tu vas dévoiler toute l'exposition en attente! Comme ça tout le monde tout verra et personne ne visitera Aix en Octobre  Laisse un peu d'énigme!

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

Et voilà! Je me souviens maintenant que la première enluminure me rappelle beaucoup le style du Missel Pontifical du Couronnement des ducs de Bretagne à Rennes. Et quelle est la date de la feuille présentée ici?

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne
Une petite correction: les armoiries dans l'initiale ont été incorrectement appelées comme celles de France etc., ce qui est juste impossible puis que les Anjou n'appartenaient pas à la maison royale de France (même s'ils avaient de multiples liens matrimoniaux avec elle)

ah oui y erreur dans la notice (la facilité du copier-collé) et le trop de confiance dans les notes pourtant d'un site officiel !

description des armoiries de 1466 celle du document qui a doit être angevin (où l'on était aussi capable de faire des enluminures ailleurs qu'en Champagne et Normandie non mais  ) :

écartelé en sautoir, - en 1 d'azur semé de lys d'or et au lambel de gueules, > Royaume de Naples-Sicile :armes issu de Charles d'anjou, frère de saint louis et roi de Naples Sicile. - en 2, fascé de gueules et d'argent, > Royaume de Hongrie autre domaine hérité des angevins de naples prétendu par René - en 3 d'argent à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même, > Royaume de Jerusalem - en 4 d'azur semé de croisettes d'or et aux deux bars d'or> Duché de Bar. Sur le tout, d'azur aux trois fleurs de lys d'or et à la bordure de gueules > Duché d'Anjou (armes des anjou-valois qui prouvent leur rattachement a la famille de France).

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_d%27Anjou
Oui sinon je vais dévoiler toute l'exposition rien que pour embêter le monde  ! mais ce n'est pas quelques photos numériques sur internet qui prétendront rivaliser avec la qualité des manuscrits originaux et de plus je pense poster cela plutôt pour les gens qui ne connaissent pas spécialement le sujet contrairement à toi  (d'autant plus que les réactions d'enthousiasme dont tu fais preuve m'ont plutôt inciter a continuer a poster  )et c'est l'occasion de regrouper ici toutes les infos, et pas forcement bien présenté, en vric et vrac que l'on trouve sur la toile ! C'est bien internet mais c'est un peu le foutoir et j'en profite au passage pour améliorer mes connaissances sur le sujet (et j'espère encore en apprendre d'avantage lors des expositions )

Quant à la ressemblance avec le missel pontifical de Rennes peut être cela confirme-t'il un style d'enluminure de l'ouest de la France. ( j'ai du le voir dans une expo sur Anne de Bretagne au Château des Ducs à Nantes celui la d'ailleurs  !

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

Merci encore pour tout ce que tu fait! Je lis tes postes toujours avec plaisir et beaucoup de curieusité. Continue, je te prie!

Portrait de Anonyme
Anonyme (non vérifié)

[Je une doute. Une enluminure des Grandes heures d'Anne de Bretagne (f. 199v.) presente un blason de gueules à la croix potencée vide. De quois s'agit-il. C'est le blason réel d'une famille ou d'une région.

Je vous remercie beaucoup.

Carlos Miranda-Garcia-Tejedor. 

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Pour répondre à votre question il serait préférable de nous montrer l'image afin de nous éviter de chercher nous même mais a priori je ne vois de rapport avec le roi Réné !
Si il s'agit bien de l'image ici > http://www.moleiro.com/miniatura.v.php?p=822/fr, le blason sur la porte de la ville un croix potencée d'argent sur fond de gueules la scène du martyr de sainte Ursule étant sensé se dérouler à Cologne. je n'en sais pas plus

voir > http://fr.wikipedia.org/wiki/Onze_mille_vierges

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

le Maître de René d'Anjou : Barthélémy d'Eyck 1

Peintre et enlumineur français (actif en Anjou et en Provence entre 1440 et 1470).

Peintre en titre et valet de chambre puis valet tranchant de René d'Anjou, comte de Provence et roi de Sicile, et figurant régulièrement dans sa comptabilité de 1447 à 1469, Barthélemy d'Eyck occupait une position éminente à la cour d'Anjou-Provence. Il était originaire du diocèse de Liège (comme les Van Eyck, auxquels il était peut-être apparenté) et beau-fils et compatriote du brodeur en titre du roi René, Pierre du Billant. Quoique les documents ne fournissent aucune mention directe d'une de ses œuvres, sa familiarité avec son prince rend convaincante son identification avec l'enlumineur, fidèle traducteur des idées artistiques de René, connu sous le nom de Maître du Cœur d'amour épris ou Maître du Roi René, actif entre 1440 et 1470 : celui-ci illustra 3 des ouvrages écrits par René* (1, 2 et 3) et peignit 2 de ses livres d'heures* (4 et 5) :

1.le Cœur d'amour épris, Vienne, Codex 2597 der Österreichischen Nationalbibliothek


folio 17 : Désir gardant le cheval de Coeur , Franc-Vouloir tandis que le Chevalier Coeur pénétre dans la masure de Mélancolie.


> les images des miniatures ici : http://www.guice.org/bklvntr2.html

2. Le Livre des tournois, vers 1460. (Paris, Manuscrit Français 2695 de la Bibliothèque nationale de France)

Tournoi : entrée des juges diseurs. Traité de la forme et devis d'un tournoi, Livre des tournois Barthélémy d'Eyck, enlumineur ; René d'Anjou, auteur. Manuscrit à peinture Moyen Âge, vers 1460 BNF, Manuscrits occidentaux, Français 2695, fol. 57v - 58

> les images sur mandragore : http://mandragore.bnf.fr/html/accueil.html

> le texte complet ici : http://www.princeton.edu/~ezb/rene/compare.html

3. le Mortifiement de Vaine plaisance, connu seulement aujourd'hui par des copies 8 enluminées et 3 le texte seulement)

Images de 2 des 5 folios decoupés datant de 1470 propriété de la Bibliothèque de Metz (Bibl. mun., ms 1486) exécutées par Jean Colombe d’après Barthélemy van Eyck sont considérés les plus proches du manuscrits originales.

- 4.Livre d'heures provencal de René d'Anjou Paris, Manuscrit Latin 17332 BNF

        Portrait de la vierge d'apres une icône et décorations marginales heraldiques.

5. Book of Hours, Use of Paris ('The Hours of René d'Anjou') Londres, British Library MS Egerton 1070)

Cinq miniatures ajoutés vers 1442 ( les grandes armoiries, la vue du temple de Jerusalem, la Mort couronné, la sainte hostie de Dijon et le Roi David et les trois heros.) à un livre d'heures enluminé vers 1410 par le maître d'Egerton pour le milieu angevin.

Les images ici > Egerton 1070

On lui doit un portrait de Louis II d'Anjou*(6)père du Roi René ainsi que 2 ouvrages composés par un proche du bon roi, Louis de Beauvau : le Pas d'armes de la bergère de Tarascon (Paris, Mansucrit Français 1974 BNF)*(7) et la Théséide traduite de Boccace (Vienne, Codex 1617 der Österreichischen Nationalbibliothek )*(8 )

6.  7.

6.Portrait de Louis II d'Anjou copie par Barthelemy d'Eyck entre 1456 et 1465 (Paris BNF).

7.La bergère et ses moutons devant les deux écus de joute attachés à un arbre. Dans les marges, écu, devise et emblèmes (flocs) du dédicataire Louis de Luxembourg. (Ms Fr. 1974 folio1 - Paris BNF).

8.

L'adoration des dieux païens. Détail d'une miniature de la Théséide montrant tout le talent de Barthélemy. (Codex 1617 O.N.B)

grande image

N.B. toutes les miniatures de la Théseide ne sont pas de la main de Bathelemy d'eyck, certaines sont attribués au maître du Boccace de Genève.

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

Ajoutons encore certaines enluminures des Tres Riches Heures de Chantilly qui doivent presque necessairement etre attribuees a Barthelemy.

Portrait de Geneviève
A rejoint: 27/09/2004
Ville: Belgique (Saint-Marc)

 Je ne me lasse pas de lire, de regarder, merci encore pour toutes ces informations et cet échange!

Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. Confucius
www.interligne.org

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

J'ai prévu de présenter les enluminures des Très Riches Heures attribués a Barthelemy d'Eyck ne vous inquietez pas , mais en attendant je présente la Théséide :

Les miniatures de la Théséide de Vienne (Wiener Theseide)

Quelques images des enluminures réalisés par Barthélémy d'Eyck et le Maître du Boccace de Genève pour illustrer l'exemplaire de la Théséide en français par Louis de Beauveau d'après le texte de Boccace. Ce manusrit appartient à l' Österreichisches Nationalbibliothekde Vienne en Autriche (Codex 1617 O.N.B).

  .1
- folio 14v : L'auteur dédicaçant le manuscrit a une dame inconnue (image1)
- folio 17v : lettrine montrant Boccace dans son scriptorium.
- folio 18v et 19r : Thésée combattant les amazones
  .2
- folio 39r : Thésée entrant en triomphe dans Athènes avec Hippolyte reine des Amazones et sa soeur Emilie (image 2)
- folio 53r : Emilie dans le jardin observé par Arcitas et Palamon emprisonnés * (image 3 detail)
  .3
- folio 64r: La libération d'Arcitas (image 4)
  4.
- folio 76v et 77r Emilie à la chasse assistant au combat entre Arcitas et Palamon.(image 5: detail)
  .5
- folio91r : Thésée présidant le rassemblement des nobles grecs réunis pour le tournoi opposant
Arcitas et Palamon pour la main d'Emilie (image 6)
  .6
- folio 102r : Emilie, Arcitas et Palamon priant leur dieux respectifs dans le but de s'acquérir leurs faveurs (image 7: détail)
  .7
- folio 121r : Mars accordant la victoire aux guerriers d'Arcitas dans le combat contre les guerriers de Palamon au théâtre d'Athènes.
- folio 138v : Intervention de la Furie Herinis envoyé par Venus qui sous forme d'un dragon crachant des flammes terrasse les guerriers d'Arcitas.
  .8
- folio 139r: Arcitas mourant visité par Emilie et la cour.(image 8 )
- folio 152r: incendie du bucher des guerriers grecs tombés.
- folio 169r: Emilie embrassant le cadavre d'Arcitas sur son lit de mort, entouré par Thésée, Hippolyte et Palamon.
- folio 182r : Les noces d'Emilie et Palamon.

* A ce sujet lire l'article de Marie Thérese Gousset: le Jardin d'Emilie dans le N° 22 de la Revue de la Bilbliothèque Nationale hiver 1986)

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

on parle de nous sur la page facebook consacré a la préparation de l'exposition :

Splendeur de l'enluminure. Le roi René et les livres

"L'exposition est attendue depuis longtemps par certain spécialistes. En effet, il faut signaler un groupe de passionnés de la calligraphie qui a repéré depuis janvier dernier l'exposition dans les programmes annoncés. Sur un forum de discussion du site Encre & Lumière, des échanges très intéressants autour du sujet de l'exposition. Un bloggeur répondant au pseudo de behydezell présente de façon très fournie et très argumentée l'ampleur que pourra prendre l'exposition. Au passage, emporté par sa passion, il diffuse bon nombre d'images de très haute qualité sur le sujet de l'iconographie de la bibliothèque du roi René. Les plus anciens messages qui sont en bas de la discussion décrivent l'impatience qui entoure cette exposition pour ces férus d'enluminure. Nous les accueillerons avec joie au château d'Angers à l'automne prochain !"

J'invite également les adeptes de facebook à rejoindre ce groupe permettant de s'informer avec passion des efforts patients, que deploie les organisateurs pour nous préparer la formidable éxposition qui demarre le 3 Octobre au Chateau d'Angers dans la galerie de la tapisserie de l'Apocalypse.

l'affiche choisie est déjà très prometteuse

Première diffusion sur Internet de l'affiche de l'expostion qui a été enfin validée par tous les partenaires de l'exposition. Une très belle création graphique à partir d'un détail du manuscrit phare de l'exposition Le Livre des tournois, détail extrait de la double-page qui sera exposée.
Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

le Maître de René d'Anjou : Barthélémy d'Eyck 2

Toutes ces miniatures révèlent un artiste de formation flamande, directement inspiré de Van Eyck dans sa vision fouillée du monde réel et sa sensibilité au rendu des matières et de l'atmosphère, et de Campin dans son goût pour les formes robustes et les effets de lumière et d'ombre contrastés, mais influencé par l'interprétation provençale des formes, soumises à la vive lumière locale qui dégage les volumes et affirme la composition.

Le rapprochement de ces manuscrits enluminés avec le célèbre Triptyque de l'Annonciation peint pour le drapier aixois Pierre Corpici vers 1445 (Aix-en-Provence, église de la Madeleine ; Bruxelles, Musées Royaux des Beaux Arts ; Rotterdam, Museum Boymans-van Beuningen .), qui manifeste la même influence des deux grands peintres flamands, a depuis longtemps conduit à conclure à l'identité du Maître du Roi René et du Maître d'Aix, un enlumineur et un peintre qui ne seraient donc que le seul Barthélemy d'Eyck.

1, Le tryptique de l'Annonciation d'Aix reconstitué (photo-montage) images : detail du panneau central

Dans les dernières décennies, l'œuvre de l'artiste s'est vu considérablement augmenté dans son double champ d'exercice : dans le domaine de l'enluminure, on lui a rendu un admirable livre d'heures inachevé: Book of Hours Morgan use of Rome (New York, Pierpont. Morgan Library MS 338 ) exécuté à ses débuts en Provence vers 1445 en collaboration avec Enguerrand Quarton, le futur grand peintre avignonnais, qui apparaît justement en compagnie de Barthélemy dans un acte notarié passé à Aix en 1444.

2, Quelques details des ornementations marginales révélant l'inventivité de l'artiste. Les images ici.

On lui a attribué les 9 feuillets dispersés de la Chronique Cockerell, peut-être son premier manuscrit connu, sans doute peint à Naples pendant le bref règne napolitain de René entre 1438 et 1442, ainsi que les additions novatrices apportées au calendrier des Très Riches Heures du duc de Berry.

La Chronique Universelle dite Chronique Cockerell du nom de l'acquéreur des principaux folio aujourd'hui dispersé* du manuscrit est une serie chronologique de representation de personnages connus de l'Histoire dit « Uomoni famosi » aurait été realisé vers 1440 par Barthelemy d'Eyck pendant le sejour a Naples du Roi René et serait inspiré par une chronique enluminé par Leonardo da Bezzoso la chronique Crespi. Une copie de la chronique cockerell contennat 25 feuillets datant du debut du XVIe siècle est conservé a la Bnf sous la côte Lat.9373.

*Amsterdam Rijksmuseum, Berlin Kupferstischkabinnett, Melbourne National Gallery of Victoria, New york Metropolitan Museum of Art et Woodner Collection, Ottawa National Gallery of Canada, Washington National Gallery of Art.

3, page de la chronique cockerell du Rijksmuseum d'Amsterdam

Lire pour plus d'information : Reynaud Nicole . « Barthelémy d'Eyck avant 1450 », Revue de l'art, n°84, 1989, (p22-43) l'article est en ligne ici mais quelqu'un a trouvé sans doute très intelligent de censurer les images.

En peinture, on l'a reconnu pour l'auteur du mystérieux Portrait d'homme daté 1456 (Vaduz, coll. Liechtenstein) et, plus récemment, d'une grande Sainte Famille à la cheminée (Le Puy, cathédrale), peinte sur toile vers 1435 pour les Clarisses du Puy, et d'un petit panneau du Christ en croix découpé dans un retable, vers 1445 (Louvre).

4, Portrait d'homme daté 1456 (Vaduz, coll. Liechtenstein) et 5, Petit panneau du Christ en croix (Louvre)

6, Grande Sainte Famille à la cheminée (Le Puy, cathédrale)

Les peintures de Barthélemy d'Eyck > http://www.all-art.org/gothic_era/barthelemy1.html

On peut aussi retrouver sa main comme cartonnier de vitraux, de sceaux et surtout de broderies, comme les admirables Scènes de la vie de saint Martin (Lyon, musée des Arts décoratifs ; Paris, Musée national du Moyen-Âge), tour de force sans doute réalisé par son beau-père Pierre du Billant. Le roi René tenait tant à ses ouvrages qu'il cherchait encore, après sa mort, à récupérer auprès de sa veuve les " portraitures " (ou dessins) laissées par son artiste de prédilection.

7, Miracle de saint Martin vers 1440 broderie (textile), fil d'or, soie (textile) Paris, musée national du Moyen Âge - Thermes de Cluny

8, Scènes de la vie de saint Martin France, Anjou ( ?), vers 1440
Satin brodé. Soie, or et argent Inv. 29103/1 et 2. Lyon, musée des Arts décoratifs

Le musée conserve 24 médaillons dédiés à saint Martin de Tours.
La finesse de la broderie dans les personnages permet de qualifier ce travail de peinture à l’aiguille sur un fond de fils d’or. Cet ensemble pourrait avoir été exécuté en Flandres pour René d’Anjou à partir des cartons de Barthélémy d’Eyck, peintre du XVe siècle.

Portrait de Geneviève
A rejoint: 27/09/2004
Ville: Belgique (Saint-Marc)

Quelles merveilles !
Merci

Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. Confucius
www.interligne.org

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Barthélemy d'Eyck et les Très Riches heures du duc de Berry

Une thèse toujours en débat circule parmi les chercheurs qui attribuerait à Barthélemy d'Eyck le nom du peintre intérimaire qui aurait complété les peintures du calendrier laissé inachevé a la mort des frères Limbourg et avant que Jean Colombe n'achève les miniatures du manuscrit. Ceci serait reconnaissable aux peintures des mois Septembre, Octobre et Décembre aux coloris beaucoup plus réalistes et affinés donc "modernes" que celle des frères Limbourg et datable probablement vers le milieu du XVe siècle. les châteaux de ses mois-ci sont représenté comme des "portraits" architecturaux et sont ainsi facilement identifiables. Un des premiers témoignages formel du fait que l'artiste est été prendre un croquis sur place avant de le reporté sur la miniature. Innovation peut être apporté par les Limbourg mais qui ont restylisé les châteaux selon des règles de perspectives beaucoup moins maitrisé qu'elles ne le seront par la suite. ce qui fait d'ailleurs dire que le même peintre (ou un autre intervenant ?) vers 1440 aurait réalisé les châteaux présent dans les mois de Mars Juin et Juillet.


Mois de Septembre, Octobre et Décembre: Calendrier des Très Riches Heures du duc de Berry.


Très beau détail du château de Saumur (il sert même de référence pour les restaurations du chateau) qui hasard ou coïncidence appartenaient au Roi Réné, héritier de Louis d'Anjou et non au Duc de Berry. La scène de vendange au premier plan est du à Jean Colombe.


Chateau du Louvre vu depuis les rives de la seine.Chateau appartenant au domaine royal et bas de la miniature répresentant les semailles : confirmation de la manifestation d'un style qui ne serait pas plausible avant 1440-1450.


Scène de l'hallali d'apres un dessin anonyme d'un artiste lombard vers 1400 qui aurait inspiré le croquis préparatoire des frères limbourg et qui aurait été mis en couleur par Barthélémy d'Eyck. Derrière la forêt surgissent les hautes tours et le donjon du chateau de Vincennes.


Mois de Mars et détail du château de Lusignan vers 1440.


Mois de Juin: premier plan réalisé par les frères Limbourg et second plan occupé par le Palais Royal avec la Sainte Chapelle à Paris, estimé représenté tel qu'il apparaissait vers 1440 à la pointe de l'ile de la Cité.


Mois de juillet, avec scène de moissons et de tonte des moutons, par les frères limbourg vers 1415 et vue du Chateau de Poitiers vers 1440.

Lire :
- la thèse discuté de Eberhard König qui attribue les peintures cités ci dessus au peintre du livre de proprièté des choses (BNF français 135/136) in L'enluminure gothique p 96-123 Un grand miniaturiste inconnu du 15e siècle français - le peintre de l'octobre des Très Riches Heures du duc de Berry. Archeologia hors serie N° 16 main juin 1976.
- A acquerir le très beau livre de Raymond Cazelles "Les Très Riches Heures du duc de Berry" (commentaires et reproductions de toutes les miniatures) Editions Seghers 1988 (réedition en 2003 par La Renaissance du Livre)
- Sur Barthélémy d'Eyck : "Primitifs français: découvertes et redecouvertes" Editions réunion des musées nationaux 2004.

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

Magnifique discours! Très succinct et claire! Merci Behydezell!
Moi, je travaillais avec le Cazelles édité en russe. Côté image - superbe (petit bémol - pour certaines feuilles je préférerais des versions pleine page mieux que les snaps des détails). Côté texte - bon, je comprends ce que l'auteur voulait dire, mais la traduction est horrible! Néanmoins, il y a beaucoup d'info sur le manuscrit, bien sure, loin d'être exhaustive mais trés riche et vraiment bien! Donc, toutes mes recommendations (surtout pour la version originale)!
Ce que m'avais frappé même avant que j'a lu sur les attributions possibles des certaines enluminure du manuscrit à Barthélemy, c'est la técnique utilisé pour peindre les chateaux mentionnés et quelques visages assez caracteristiques. Cela m'a rappelé tout de suite le Livre des Tournoies. Cette texture d'application à petites touches, le choix des couleurs et travail sur les ombres et lumières... Il n'y avait aucun 'mais' ici. J'étais sur que c'était Lui.
C'est un peu bizarre, les deux manuscrits sont complètement differents en ce qui concerne le materiel et la técnique picturale de l'enluminure. Mais tout comme dans l'histoire avec Gerard David, la pate reste toujours reconnaissable! Sans doute, le miniaturiste intermédiaire des Très riches heures devait être un peintre de grande échelle (tableaux et retables attendus donc). (Parmi les Limbourg, suivant les attributions de Meiss, je dirais que seul Pol (et très peu probablement Jan, mais certainement pas Hermann) pouvait l'être. Hélas, cela restera toujours improuvable.)

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Je suis d'accord avec toi sur la taille de reproduction des images du livre de Raymond Cazelles où certaines miniatures aurait mérité des reproductions intégrales plus grande plutôt que de simples vignettes. c'est le seul bémol qu'on peut mettre à ce livre mais je crois au départ que c'est en fait le livre de commentaire qui accompagnait le facsimile des Très Riches Heures des éditions Faksimile Verlag Luzern dont bien entendu les acquéreurs de ce livre hors de prix bénificie de la totalité des reproductions en taille réelle. Il existe sinon un dvd rom ou est présenté le manucrit en entier.

Sur le même principe est réalisé le livre commentaire sur lui aussi à acquerir, je pense, sur les Très Belles Heures

Les « Très Belles Heures » du duc Jean de France, duc de Berry Par François Boespflug - Eberhard König - Editions du Cerf 1998.

Portrait de AlexandreSmirnov
A rejoint: 03/12/2008
Ville: Strasbourg

Et oui! J'ai la même édition des Très belles heures dont je suis très content! Vraiment, c'est un ouvrage très impressionnant!

Portrait de Maybe
A rejoint: 08/06/2008
Ville: NICE

Tes explications sont toujours passionnantes : un grand merci ...
Cela me rappelle une émission qui était diffusée à la télé sur la symbolique dans les tableaux de maîtres ... c'était bien aussi !

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Si tu parles de l'émission "Palettes" et particuliérement de celui sur La Vierge au Chancelier Rolin de Van Eyck sache que cela a participé grandement à ma vocation.

http://www.artevod.com/programDetails.do?emissionId=1098

Portrait de Maybe
A rejoint: 08/06/2008
Ville: NICE

En tout cas, chapeau pour ces recherches, comme l'on dit, tu es "animé par la passion".
Et nous, on se régale !

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Armoiries du Roi René et l'Ordre du Croissant


Armoiries de Réné d'Anjou présenté ici avec mes annotations sous le titre de Roi de Sicile dans un prestigieux armorial le Conrad Grünenbergs Wappenbuch (Bayerische Staatsbibliothek, Cgm 145)
(dommage qu'il ne soit en ligne uniquement en noir et blanc). Il est possible que le collier encadrant les armoiries d'Anjou Sicile représente le 1er ordre du croissant fondé en 1268 par Charles d'Anjou.
Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_du_Croissant_(Maison_cap%C3%A9tienne_d%27Anjou-Sicile)


Copie de 1602 , Conrad Grünenbergs Wappenbuch (Bayerische Staatsbibliothek, Cgm 9210) (image couleur) où l'on s'apercoit que le copiste a fait la même erreur que l'auteur de l'armorial original c'est à dire l'oubli du lambel de gueules sur les armes d'Anjou-Sicile (Royaume de Naples) et la bordure de gueules sur les armes du duché d'Anjou.

L'Ordre du Croissant a été institué en 1448 par René d'Anjou, Roi titulaire de Jérusalem, de Sicile et d'Aragon. L'ambition de cet ordre était de se placer à un niveau de prestige comparable à celui de la Toison d'Or, créé quelques années auparavant.

Nul ne pouvait y être reçu ni porter le croissant, s'il n'était duc, prince, marquis, comte, vicomte ou issu d'ancienne chevalerie, et gentilhomme de ses quatre lignées, et que sa personne fut sans vilain cas de reproche.


Armoiries du Roi René, sénateur de l'ordre dans "Statuts de l'ordre du Croissant, fondé par René d'Anjou (1448 )" folio 52 Ms FRANCAIS 25204 BNF

Les trente-six chevaliers formant l'ordre portaient un manteau de velours rouge cramoisi doublé de satin blanc, un mantelet de velours blanc, et un habit long de même couleur, sur le côté droit duquel était cousu un croissant d'or. Sur ce croissant était gravé le mot « LOZ ». Le vieux français Loz, en style de rébus, voulait dire loz-en-croissant, с'est-à-dire qu'en avançant en vertus, on mérite des louanges.

Le collier de l'ordre était fait d'une chaîne d'or à trois rangs, à laquelle était suspendu, par trois chaînettes d'or, un croissant d'or également. On reconnaissait la valeur et la générosité des chevaliers, aux ferrets d'aiguillette d'or, correspondant au nombre de batailles ou sièges au cours desquels ils avaient combattu.


Armes de Guy de Laval, sénateur de l'ordre - Ms FRANCAIS 25204 BNF

En terme d'organisation, l'Ordre du Croissant présentait la particularité rare d'avoir une direction tournante. Chaque année en effet, le jour de la Saint-Maurice, est nommé au sein des chevaliers le "Sénateur" de l'ordre.

Voir :

Portrait de sOla
A rejoint: 12/02/2009
Ville: St.Petersbourg

behydezell, Merci beaucoup !!!

AlexandreSmirnov, я могу с Вами пообщаться по-русски? (по фр., к сожалению, я очень плохо пишу)

Portrait de GraineCalli
A rejoint: 28/04/2007
Ville: 06 Mouans sartoux

sOla a écrit: behydezell, Merci beaucoup !!!

AlexandreSmirnov, я могу с Вами пообщаться по-русски? (по фр., к сожалению, я очень плохо пишу)

whaoooooooooooooooo ! formidable  un post de saint petersbourg !
Bienvenue à toi  r
nous sommes ravis de t'accueillir dans notre forum !

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Deux manuscrits provenant de la bibliothèque du Roi René et appartenant à la bibliothèque nationale de Russie de Saint Petersbourg.

Le Pas d'armes de Saumur

Grand admirateur de la chevalerie, auteur du Traictié de la forme et devis d'ung tournoy, le roi René d'anjou organise des "pas d'armes", où les joutes anciennes prennent des formes moins brutales pour laisser le premier plan à l'apparat, au décor et à la galanterie. En 1446, s'inspirant des romans de la Table Ronde, il donne l'Emprise de la Joyeuse Garde, appelé aussi le Pas du Perron. Pendant quarante jours, dans la plaine de Launay, où est édifié un château de bois orné de tapisseries, les assaillants attaquent les tenants, qui défendent un "perron de marbre", gardé par un nain entouré de deux lions.


René d'anjou sortant combattre le duc d'Alençon. folio 24, et cortège des « tenants sortant du chateau ». folio 6,

Le roi René ordonne à des artistes provençaux de fixer le souvenir de ces réjouissances dans une peinture sur bois, mais il est mécontent du résultat. Aussi fait-il venir des Pays-Bas deux compagnons de l'atelier Jean van Eyck ( "maître Jehannot le Flament", qui vient de décéder ). Ceux-ci représentent des scènes de l'Emprise dans la grande salle du château de Saumur ; ils en sont payés en juillet 1449. Ces oeuvres disparues devaient être du plus haut intérêt ; il en subsiste un écho dans les manuscrits enluminés relatant les cérémonies, dont « le Pas du Perron » Manuscrit relatant le pas d'armes s'étant déroulé. Ce manuscrit comprenant 89 dessins aquaréllés datant de 1470, representant chaque phase du tournoi , est aujourd'hui conservé a la bibliothèque Nationale de Russie à Saint Petersbourg (manuscrit Fr.F.p.XIV. 4.)

Regnault et Janneton

Pastorale allégorique composé à l'occasion du Mariage entre René d'Anjou et Jeanne de Laval en 1454 evoquant les amours entre le berger Regnault (René) et Janneton (Jeanne). Unique copie conservé de ce texte , comportant les armoiries de René et de Jeanne et 74 dessins aquaréllés dont le modèle aurait pu provenir d'un manuscrit perdu de la main de Barthelemy d'Eyck. (Saint-Pétersbourg, Bibliothèque nationale de Russie, Fr. Q. p. XIV. 1 )


Armoiries du berger et de la bergère et jeux des bergers et moisson, folio 6v et 7.

Source : Voronova, T., et A. Sterligov - Les Manuscrits enluminés occidentaux du VIIIe au XVIe siècle à la Bibliothèque nationale de Russie de Saint-Pétersbourg . Editions Parkstone/Aurora 1996

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Le Mortifiement de Vaine Plaisance

Composé par René d'Anjou en 1455 et dédié à l'Archevèque de Tours Jean Bernard, Le mortifiement de vaine plaisance est un traité de morale religieuse sur le mode allégorique.

S'ensuit ung petit traictié d'entre lame devote et le cuer, lequel s'appelle le Mortifiement de vaine plaisance, fait et composé par René, roy de Sicile, duc d'Anjou, par luy mandé et intitulé a tres reverend pere en Dieu l'arcevesque de Tours. Lequel traittié fut fait en l'an mil.CCCC. cinquante et cinq. Et se commance le proesme comme cy aprés s'ensuit

Un Cycle de huit miniatures déroule le récit:

1- La Personnification de l'Âme en femme assise, tenant un coeur contre son coeur.
2- La Crainte de Dieu ouvrant sa robe, le Remords avec la poitrine dénudée tenant des badines, ainsi que l'âme endeuillée tenant son coeur.
3- L'Âme couronnée en mariée, conduite dans une charrette tirée par deux chevaux vers Dieu.
4- L'Âme vêtue d'une robe marron de pèlerin portant la Peine dans un baluchon, traversant une passerelle au dessus du ruisseau de la Colère. Un meunier tenant une corde lui adresse la parole.
5- Siège de la ville "Monde", un chevalier (Christ) sur une échelle lançant des pierres aux agresseurs.
6- L'Âme quittant sa demeure, transmet son coeur à la Pitié et au Remords.
7- Les quatre vertus, couronnées et richement parées, clouent le coeur sur la croix.
8- La Pitié et le Remords rapportent le coeur retiré de la croix à l'Âme. L'Âme, agenouillée, le reçoit devant la demeure.

Des onze copies du manuscrit original sept copies avec des miniatures nous sont parvenus du récit d'allégorie religieuse de René d'Anjou écrit en 1455:

quatre appartenant au style « eyckien »


- le fragment de Metz : Metz Bibliothèque Municipale Ms 1486 Miniatures de Jean Colombe copiés sur Barthelemy d'Eyck.

- Le mortifiement de vaine plaisance de Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 144. Copie considéré comme la plus proche de la composition du manuscrit original


Huit magnifiques peintures à pleine page exécutées vers 1470 par Jean Colombe illustrent «Le Mortifiement de Vaine Plaisance» du roi René d’Anjou. Ce poème allégorique, débat entre l’âme et le cœur écrit en 1455, invite l’homme à renoncer aux désirs toujours insatisfaits du cœur pour se tourner vers ceux que peut combler la présence divine. > en ligne ici


- Le mortifiemant de vaine plaisance de Allemagne, Berlin, Kupferstichkabinett (SMPK) par l'atelier du Maître de René, manuscrit pour Jeanne de Laval dont les armoiries figurent sur le frontispice: les images ici


- Le manuscrit de la Pierpont Morgan Library MS M.705, réalisé entre 1455 et 1460 par le Maître de Jeanne de Laval. Non numérisé mais la miniature ci dessus en provient elle peut être ?

trois pour le cycle flamand

- Fitzwilliam Museum, Cambridge Guillebert de Lannoy, L'Instruction d'un jeune Prince & René d’Anjou, Le mortifiement de vaine plaisance. Nord de la France, Hesdin ou Valenciennes, c.1465-c.1468


Fait pour Jacques de Luxembourg, Seigneur de Fiennes (c.1426-1487), ce volume combine deux textes représentatifs de la morale, de la spiritualité et de l' éducation politique de la noblesse. Le premier , un manuel princier composé c.1435 – 1442 par l' ambassadeur et conseiller Guillebert de Lannoy pour le Duc Philippe le Bon de Bourgogne, enluminé par Simon Marmion de Valenciennes (c.1425-1489). Le second est une romance allégorique écrite en 1455 par René, Duc d'Anjou, Comte de Provence et Roi de Naples (1409-1480). Cette image du Coeur cloué sur la Croix par Crainte de Dieu, Foi, Amour et Grâce a été peinte par Loyset Liédet (c.1420-1479), un artiste actif à Hesdin a partir de1469. Fitzwilliam Museum, MS 165, fol. 59v


- Miniature de Jean Tavernier dans le manuscrit de René d'Anjou, Le Mortifiement de Vaine Plaisance, 1455. ce manuscrit provient de l'atelier de Jean Miélot de Lille copié pour Isabelle du Portugal,épouse de Philippe le Bon, Duc de Bourgogne .Brussel, Koninklijke Bibliotheek van België, Ms. 10308, fol. 43


- Exemplaire de la Bnf: René d' Anjou, Mortifiement de vaine plaisance, France (Nord) , début du XVIe siècle Paris, BnF, département des Manuscrits, Français 19039, fol. 247v.

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Le nouveau programme d'animations de la BM d'Angers

Cliquez pour connaitre le détail des animations de septembre à décembre 2009.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à téléphoner ou à consulter le site Internet de la bibliothèque.

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Deux documents manuscrits de la Bibliothèque d'Aix en Provence provenant du Roi René



Un livre d'heures de 1466 uniquement décoré de grandes lettrines aux Armes de René d'Anjou, comte de Provence et roi de Sicile : Aix-en-Provence - BM - ms. 0019


Une Lettre d'anoblissement de Jehannon Roy vers 1475, décoré d'une lettrine avec un Ecu suspendu à un arbre : armes du roi René à Saint-Maximin (Var) et les armoiries de Jehannon Roy. La qualité d'éxécution fait penser à Barthelemy d'Eyck. Aix-en-Provence - BM - ms. 1804

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

Le livre du roi René, à Angers, 500 ans après !

Franck Dubray
Dans la pénombre de la galerie de l'Apocalypse, la conservatrice Marie-Françoise Damongeot et le commissaire de l'exposition Marc-Édouard Gautier installent avec le plus grand soin Le livre des tournois, écrit par le roi René. : Franck Dubray

Sous haute protection, le Livre des tournois a rejoint le château d'Angers, hier.C'est le clou d'une exposition riche de 48 oeuvres rares.

Logis royal du château d'Angers, 1462. Dans son cabinet d'étude, le roi René s'attaque à l'oeuvre de sa vie, le Livre des tournois. Le souverain aux multiples titres règne essentiellement sur la Provence et sur l'Anjou.

À la lueur de la bougie, il fait danser sa magnifique écriture, avant de confier les trente-six enluminures à son peintre et ami, Barthélemy d'Eyck. L'ouvrage va façonner l'imaginaire collectif du tournoi et du combat chevaleresque, susciter la convoitise des plus grands collectionneurs, faire l'objet de multiples reproductions... et s'éloigner inexorablement de son Anjou natale, à la mort du roi, en 1480.

Hier, prêté exceptionnellement par la Bibliothèque nationale de France, il a fait un retour très médiatisé à Angers. Assuré pour 4 millions d'euros, transporté par une société spécialisée, il a été descendu directement à la réserve climatisée et sécurisée du château. Ouvert avec d'infinies précautions, il a fait l'objet d'un constat d'état, sur le modèle d'un état des lieux.

« Il y a une éraflure ici et le bord des feuillets est noirci, à force d'avoir été utilisé », confie Marie-Françoise Damongeot, conservatrice à la Bibliothèque nationale de France. Le Livre des tournois est feuilleté à mains nues, « pour une meilleure sensibilité »,sous les crépitements des appareils photos. Les lumineuses enluminures, parfaitement conservées, détaillent avec un soin extraordinaire chevaliers, clairons et trompettes, chevaux et valets. Le livre est ensuite transporté, sur un chariot, vers la Galerie de l'Apocalypse et mis sous cloche. Il constitue le clou de l'exposition « Splendeur de l'enluminure » organisée par la Ville.

Du 3 octobre au 3 janvier, 48 oeuvres venues de Lisbonne, Paris, Saint-Petersbourg, etc., rendent hommage à ce roi ami des arts, qui passe à la postérité pour ce joyau sur papier.

source : Ouest France

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

1ere photo de l'exposition !

La Splendeur de l'enluminure, en 48 manuscrits

C'est la première exposition temporaire proposée dans la galerie de l'Apocalypse. Les manuscrits dialoguent avec les tentures.

C'est la première exposition temporaire proposée dans la galerie de l'Apocalypse. Les manuscrits dialoguent avec les tentures.

Reconstituer la bibliothèque du roi René était le pari ambitieux de l'exposition temporaire proposée dans la galerie de l'Apocalypse dès aujourd'hui. Elle recèle trésors et surprises.

L'exposition Splendeur de l'enluminure rassemble des manuscrits venant exclusivement de France, où ils ont tous été déjà exposés

Sur les 48 livres présentés pour reconstituer la bibliothèque du roi René, 13 proviennent de bibliothèques françaises et 12 de bibliothèques étrangères. Et 24 manuscrits sont exposés pour la première fois en France.

L'enluminure n'était pas réservée aux livres

Même certaines chartes bénéficiaient d'enluminures, voire même des actes d'anoblissement... alors dûment facturés par le roi, pour faire entrer de l'argent dans les caisses.

Le roi René était non seulement écrivain, mais aussi peintre et enlumineur.

Pourtant, cette légende a perduré jusqu'au XXe siècle. Dans les pages de garde du Livre des tournois, l'oeuvre majeure du roi René, il est même écrit que c'est lui, l'auteur des enluminures. Or, elles ont été réalisées par Barthélemy d'Eyck. Cette confusion vient des relations étroites que le roi entretenait avec ses artistes. En revanche, aucun doute : le roi était un écrivain à part entière.

Marc-Edouard Gautier, le commissaire de l'expo, est un pur passionné...

Cet ancien de l'École nationale des chartes, l'équivalent de Normale sup pour l'histoire de France, ne se contente pas d'être un puits de connaissances. Il est capable d'entraîner son auditoire dans les bibliothèques du monde entier ou de redonner vie aux souverains et artistes du XVe siècle.

source : http://www.angers.maville.com/actu/actudet_-La-Splendeur-de-l-enluminure-en-48-manuscrits-_loc-1091454_actu.Htm

Portrait de Maybe
A rejoint: 08/06/2008
Ville: NICE

Comme d'habitude, une recherche de fou... mais alors, quel plaisir !
Merci !

Portrait de ecrilire
A rejoint: 02/02/2007
Ville: nord de lyon

annoncé chez actes sud :

Splendeur de l'Enluminure

mais pas encore de date de parution

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

ils sont en retard: il n'était même pas prêt pour le début de l'exposition !

Aux dernière nouvelles ...

Splendeur de l'enluminure. Le roi René et les livres
Désolé, mais Actes Sud livre à Angers le 16 ou le 17 octobre les livres de la Librairie du château et pour la Ville d'Angers. Encore un peu de patience...

un aperçu du catalogue ici

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

http://www.amazon.fr/Splendeur-lEnluminure-Collectif/dp/2742786112/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1256752298&sr=8-1

bonne nouvelle : le catalogue de l'exposition est enfin disponible en librairie !

& à paraître une édition facsimilé et commenté du Mortifiement de Vaine Plaisance, exemplaire de la collection Martin Bodmer présenté a l'exposition. L'auteur présentera l'ouvrage à la bibliothèque municipale d'Angers lors d'une conférence.

http://www.amazon.fr/Mortifiement-Vaine-Plaisance-Ren%C3%A9-dAnjou/dp/2130567398/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=books&qid=1256752750&sr=1-2