encre noire médiévale

1 contribution / 0 nouveau(x)
Portrait de shandra
A rejoint: 13/01/2007
encre noire médiévale

Synthèse du sujet d’après les interventions de Dame Claudine, Cinabre, L’Enlumin’heure et Jean Frédérique Crevon

Une recette d'encre noir tirée du livre les encres noires de Monique Zerdoun
Faire macérer 12 livres d'eau de pluie et deux livres de noix de galle concassées, du soir jusqu'au matin (voir jusqu’à 3 semaines pour obtenir plus de tannin dans le mélange).

Faire chauffer jusqu'à ce que la liqueur réduise de moitié seulement, filtrer et remettre sur le feu.

Ajouter 4 onces de gomme arabique et faire chauffer avec la liqueur jusqu'à ce que la gomme soit liquéfiée. Filtrer puis mélanger ensuite à part 1 livre de bon vin blanc et 3 onces de vitriol (sulfate de fer vert).

Pour mélanger le vin au vitriol, il faut que le vin soit un peu chaud et l'ajoute à l'encre gallique peu à peu en mélangeant.

Bien mélange et faire un peu chauffer ce mélange avec la liqueur, filtrer et l’encre est prête.

Recette du XIVème siècle. Extrait du ms BNF lat 8651 f.88v.
quantités : pour 1kg de noix de galles quasiment
5 kg 892 g d'eau de pluie (1 litre un kilo non ???)
982 grammes de noix de galles
164 grammes de gomme arabique
491 grammes de vin blanc
123 grammes de vitriol vert (=sulfate de fer pour une encre bien noire) ou bleu (=sulfate de cuivre pour une couleur tirant plus sur le brun-vert).

Pour 20 grammes de noix de galles il nous faut :
120 cl d'eau de pluie
3,34 grammes de gomme arabique
10 cl de vin blanc
2,51 grammes de vitriol
recette du XIIIème siècle, Londres, British Library, Harley, 3915 f148v.

Autres quantités possibles :
2
0g de noix de galles
319 grammes d'eau
10,02 grammes de gomme arabique
39,98 grammes de vin blanc
13,36 grammes de vitriol vert ou bleu

Les encres un peu grise noirciront un peu toute seule avec le temps, en réagissant à l'air ambiant (par oxydation).Il faut garder les encre à l'abri de l'air pour qu'elle ne se dégrade pas.