description de l'enluminure

18 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de héautontimorouménos
A rejoint: 04/12/2007
Ville:
description de l'enluminure

bonjour,
mon mari est bouquiniste et je me suis intéressée à un de ses livres : LE DICTIONNAIRE PORTATIF DES BEAUX ARTS par M. LACOMBE 1755
au mot enluminure, voici ce que l'on trouve :
ENLUMINURE : on appelle ainsi, une estampe, ou Image coloriée. Cette sorte de peinture n'est guère remarquable que par l'éclat de ses couleurs, qui sont, pour la plupart, des teintures qu'on applique sur le papier de l'estampe après qu'il a été encollé avec une colle clair et blanche, et un peu d'eau d'alun. On a aussi Enluminé des Estampes, en les frottant auparavant avec un vernis de térébentine et  lorsque le papier était sec, on peignait chaque partie de l'estampe avec la couleur à l'huile qui lui convient. On s'est encore avisé de colorier une Estampe en la couvrant de petits morceaux de satin collés, suivant les couleurs des carnations et des draperies qu'on imaginait, pui on humectait légèrement le tout vec de l'eau simple ; enfin, on faisait imprimer l'estampe sur la planche en observant de l'arranger exactement dans la même position où elle avait été tirée d'abord. Alors les tailles de la gravure marquaient par l'impression sur le satin, les contours et le dessin, et donnaient les ombres à leur place. Cette sorte d'enluminure demandait beaucoup de patience, mais elle ne manquait point d'agrément.

Ecrit en vieux français et traduit.

Quelqu'un peut me renseigner sur cette façon de procéder, car je possède beaucoup de livres sur l'enluminure, (puisque mon mari est bouquiniste) mais c'est la première fois que j'entends qu'il faut  teindre une enluminure avec des tissus !!!

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

C'est également la première fois que j'entends parler de ces procédés.

A priori, on ne peut guère parler d'enluminure, tout au moins dans le sens que nous l'entendons aujourd'hui. Mais peut être était-ce là une manière de parler de "miniature".

Sinon, cela me fait penser aux technique médiévales ou des colorants étaient piégés dans des fibres de tissus afin de pouvoir être utilisés ensuite.

Portrait de MAPKOC
A rejoint: 12/11/2005
Ville: Chantilly - Gouvieux

La définition du mot "enluminure" a sans doute varié au fil du temps.
Dans la Divine Comédie, Dante utilise le terme "alluminar" pour désigner l'artisanat des enlumineurs parisiens du 14e siècle (Purgatoire chant XI vers 81).
De nos jours aussi, "enluminure" a parfois un sens ambigu, servant parfois a désigner un travail au pochoir avec application des couleurs à la brosse.
Pour voir quelques véritables enluminures médiévales peintes à la main sur parchemin on peut par exemple aller à l'exposition de Valenciennes jusqu'à fin décembre 2007.

Portrait de L'Enlumin'Heure
A rejoint: 01/04/2006
Ville: Pry-lez-Walcourt (Belgique)

C'est comme pour le parchemin... on me demande souvent si c'est du papier qu'on a brulé sur les bords!!!   Je fais des bonds jusqu'au plafond et pourtant je ne suis pas grand!!!!
Comme Mapkok, pour les enluminures, Valenciennes, y'a que ça de vrai en ce moment.

Portrait de Geneviève
A rejoint: 27/09/2004
Ville: Belgique (Saint-Marc)

 je veux voir en février!....des bonds ! je ferai des photos....

Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. Confucius
www.interligne.org

Portrait de héautontimorouménos
A rejoint: 04/12/2007
Ville:

mais losque je regarde, dans le même livre, à miniature voici ce que je trouve :

MINIATURE : (peinture en) cette peinture ressemble beaucoup à la détrempe, car on y peut enmployer les mêmes couleurs qu'en détrempe, avec de la gomme Arabique fondue dans de l'eau claire. Cette sorte de Peinture se finit à la pointe du pinceau et en pointillant seulement ; c'et pourquoi il n'y a point de Peinture où l'on puisse terminier davantage qu'en celle-ci, à cause de la facilité que les points donnent, d'unir ensemble les différentes teintes, de les fondre et de les attendrir. Parmi ceux qui s'exercent à ce genre de Peinture, les uns font des points ronds, ; d'autres un peu longs, d'autres hachent par petits traits en croisant plusieurs fois en tous sens ; cette dernière manière paraît la moins contrainte et la meilleure. On peut peindre en MINIATURE sur un papier qui ait le grain fin, qui fait blanc et fort encolé. Il y a encore des bois préparés sur lesquels on peint en MINIATURE, mais c'est le velin et l'ivoir qui font le plus d'usage. Il faut que le velin, ou le papier qu'on emplie, fait d'un fond bien blanc et bien net....

Donc description différente de l'Enluminure

Merci à tous  pour vos réponses

Portrait de Anonyme
Anonyme (non vérifié)

Bonjour, je suis vos débats avec intéret, bien que je n'aie pas d'idée sur la question, vu mon manque de connaissances en la matière (mais je me soigne...)...
Cependant, j'ai une petite question qui n'a rien à voir avec le schmilblick... Pardonnez-moi pour ce petit intermède:
d'où vient ton pseudo héautontimorouménos?
Cela soulève quelquechose de lointain dans ma mémoire, mais je ne sais pas quoi...

Portrait de héautontimorouménos
A rejoint: 04/12/2007
Ville:

Bonjour,
Merci d'être curieux.
 Il s'agit d'une pièce de Térence (190-159 av JC) et Baudelaire, dans les Fleurs du Mal, en a fait un poême.
HEAUTONTIMOROUMENOS veut dire "Bourreau de toi même"
Bien à toi

Portrait de L'Enlumin'Heure
A rejoint: 01/04/2006
Ville: Pry-lez-Walcourt (Belgique)

J'invite aussi à lire le "vocabulaire codicologique" de Denis Muzerelle qui donne une définition de l'enluminure acceptée par les scientifiques. Ou encore "Introduction à la codicologie" de Jacques Lemaire.

Portrait de héautontimorouménos
A rejoint: 04/12/2007
Ville:

pour ceux qui ne connaissent pas la "codicologie" : c'est l'archéologie du livre manuscrit. 
Dans la codicologie, on s'intéresse aux livres dans sa fabrication : la nature du parchemin, les moyens de déterminer les faces du parchemin, la nature du papier et son mode de fabrication, les formats de papier, le relevé des filigranes en vue de la datataiion et de la localisation des manuscrits, la définition du cahier, la construction du cahier, les systèmes de numérotation des cahiers, les pliages in-quarto, les pliages in-octavo, définition des piqûres, la réglure.
Telle est la table des matières  de "l'introduction à la codicologie" de Jacques LEMAIRE.
Très interessant !!

Portrait de L'Enlumin'Heure
A rejoint: 01/04/2006
Ville: Pry-lez-Walcourt (Belgique)

N'est-ce pas ? Et pour parfaire la lecture de ce sujet aussi passionnant je conseille également Les Prolégomènes à la Codicologie de Léon Gilissen. le chapitre sur l'emploi du nombre d'or dans la mise en page médiévale est remarquable.

Portrait de héautontimorouménos
A rejoint: 04/12/2007
Ville:

tu dis tout ou tu ne dis rien. Ceci est un site de partage.
Je ne sais pas ce que vous en pensez les autres !

Portrait de MAPKOC
A rejoint: 12/11/2005
Ville: Chantilly - Gouvieux

héautontimorouménos a écrit: tu dis tout ou tu ne dis rien. Ceci est un site de partage.
Je ne sais pas ce que vous en pensez les autres !

Je ne comprends pas une telle réaction. En nous donnant cette information il fait justement oeuvre de partage.
Pour en savoir plus, il suffit d'aller voir le site qui évoque le sujet.

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet
Ceci est un site de partage.
Je ne sais pas ce que vous en pensez les autres !

Je trouve justement que cela fonctionne plutôt bien et je suis surpris de ta réaction

Portrait de L'Enlumin'Heure
A rejoint: 01/04/2006
Ville: Pry-lez-Walcourt (Belgique)

Ben moi aussi, je donne ce titre parce que je trouve cet ouvrage très pertinent pour tous les enlumineurs.

Portrait de héautontimorouménos
A rejoint: 04/12/2007
Ville:

si vous voulez ! Mais j'aurai très bien pu dire aussi :
allez regarder la définition de l'enluminure et de la miniature dans le "dictionnaire portatif des beaux arts", c'est interessant !
je trouve que quand on connait quelque chose ou que l'on possède quelque chose, autant en faire profiter les autres sans pour autant passer des heures sur l'ordi.
La définition de la codicologie aurait très bien pu être citée ainsi que la recette de  l'emploi du nombre d'or dans l'enluminure médiéviale (puisque je suppose que vous la possédez) . Maintenant, c'est vrai que c'est une référence mais tout le monde ne peut pas se  procurer les livres.
J'avais plein de choses à vous faire partager, mais maintenant je ne donnerai que les références !

Portrait de Luciole
A rejoint: 30/08/2007
Ville: Marseille

Ok moi j'y vois pas d'inconvénients.

Portrait de Anonyme
jeanne-27 (non vérifié)
enluminure veut dire décforation médiévale des manuscrits, sous forme d'encadrements, de miniatures, de lettrines. Voila! c'est ce qui est m'arquer sur mon livre de français et oui je suis en 5ème!!(c'est drole non?)bref et je sais ce que veut dire enluminure alors que je vais avoir 12ans !!!!!!!