Des récipients pour pigments

12 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de Dame Chlodyne
A rejoint: 14/10/2004
Ville: Lyon-Bron
Des récipients pour pigments

Kikou tout le monde,
voilà, j'ai un grand projet

je souhaite faire des essais de reconstitution de recettes de couleurs mais voilà la big question c'est de savoir quels récipients nos chers enlumineurs utilisaient.

Alors je trouve que les textes sont assez précis mais à quoi ressemblent ils ces récipients au moyen âge ? Quelle forme plutôt qu'une autre ... Quel matière ??
enfin vous quand vous faites vos couleurs, dites moi quels sont les récipients que vous utilisez
j'y verrais déjà plus clair comme ça.
merci

Portrait de behydezell
A rejoint: 07/09/2005
Ville: Vertaw Bretagne

déjà il faut bien regarder les enluminures ou les enlumineurs ou les scribes se représentent ! on apprend un tas d'info !

Portrait de Dame Chlodyne
A rejoint: 14/10/2004
Ville: Lyon-Bron

oui moi j'ai réuni tout un corpus d'images sur les scribes dans mon blog évocation historique (lien en signature) mais ce que je cherche ce sont des récipients de cuisson notamment des végétaux.

Portrait de Anonyme
Anonyme (non vérifié)

Salut,

je crois qu'en ce qui concerne les récipients de cuisson (pour les végétaux) il faut chercher du côté de la teinture, c'est là que les peintres se fournissaient je pense.
Je reconstitue les couleurs, les recettes, depuis qqs années, mais je ne cherche pas particulièrement a garder les résultats ds des récipients d'époque....(j'utilise des flacons à scintillation Vials 20ml)
Par contre j'ai fait des petits sac de parchemin pour les trucs du genre résinate de cuivre ou vert de vessie. C'est assez simple à faire, je les ferme avec des liens de parchemin que l'on fait en torssadant des lanières de parch mouillées.
Pour la cuisson au four (genre noir d'abricot) j'ai des pots de terre brute, avec un couvercle, qu'une potière m'a fait especiallement....
pour ce que je sais des récipients en général je crois que la terre est le plus utilisé, parfois de terre vernissée...C'est d'ailleurs mentionné ds le Merrifield.

rom

Portrait de Dame Chlodyne
A rejoint: 14/10/2004
Ville: Lyon-Bron
QUOTE

mais je ne cherche pas particulièrement a garder les résultats ds des récipients d'époque

en fait ce que je cherche c'est de faire des démonstrations publiques avec les récipients d'époque donc je ne peux pas présenter des choses trop disparates.

Portrait de alkbazz
A rejoint: 24/12/2005
Ville: montagne de lure

demonstrations? de teinture ou de laques par ex ? Pour les cuissons, généralement il s'agit de grands recipients en cuivre....je connais un teinturier qui fait des démos de teinture et il utilise de gd gamelles en zinc, du genre popotte militaire....C'est difficile de faire des bains de teinture mobile, surtout en gardant l'esprit de l'époque médievale, déjà parce que je pense pas qu'à l'époque ça l'était (mobile)
Pour ce qui est du reste, les pigments, le mieux je crois que c'est les fioles/pots en terre, vernissées ou non, avec des bouchons de liège ou des petits morceaux de bois entourés de chiffon. Dans le Merrifield , et surtout le ms de bologne, c'est de pots en terre dont il s'agit....souvent les couleurs sont stockées dans les mêmes pots que pr la préparation...

Portrait de Dame Chlodyne
A rejoint: 14/10/2004
Ville: Lyon-Bron

oui des laques par exemple
tes grands récipeints en cuivre c'est koi des marmites des chaudrons, ça a quelle bouille ?

Portrait de Anonyme
Anonyme (non vérifié)

je parlais pas d'exemples médievaux, je pensais à ce que l'on pourrait utiliser en démos....Dans les ateliers de teinture c'est plutot complexe et ça prend de la place (atelier de teinture....A par ça j'imagine que n'importe qui pouvait faire une laque avec une gamelle, un chaudron...

Tu peux dc chercher du coté des teinturiers, voir ou trouver des cuves pas trop grandes, ou alors chercher des marmittes, des seaux ou des gamelles anciennes. Je crois pas qu'à ce niveau il y ai de matérial vraiment different du matériel de cuisine...Une autre possibilité c'est d'utiliser des pots en terre, genre marmitte.

Portrait de Dame Chlodyne
A rejoint: 14/10/2004
Ville: Lyon-Bron

bon ché pas
j'ai commencé ma recherche
j'ai trouvé le terme ampulla pour mettre du blanc d'oeuf

le terme scutella pour la plupart des préparation colorée
mais j'ai pas de visu de scutella
petite coupe ou écuelle
savez vous à quoi ça pouvait ressembler au moyen age

QUOTE

Pour ce qui est du reste, les pigments, le mieux je crois que c'est les fioles/pots en terre, vernissées ou non, avec des bouchons de liège ou des petits morceaux de bois entourés de chiffon

à koi ça peut ressembler des morceaux de bois entourés de chiffon

merci

Portrait de alkbazz
A rejoint: 24/12/2005
Ville: montagne de lure
QUOTE

à koi ça peut ressembler des morceaux de bois entourés de chiffon

bin...la réponse est ds ta question

wink.gif

ds un musée d'archéologie médievale tu pourra trouver je pense, des ampoules ou des coupelles...les trucs d'apothicaire par ex. maintenant je reste assez persuadé quil nexiste pas un matériel spécifique a l'enlumineur du moyen age, en terme de récipients, mais c'est mon avis only

Portrait de Dame Chlodyne
A rejoint: 14/10/2004
Ville: Lyon-Bron

oui ok merci

je sais pas si y'avait des récipients spécifiques à l'enlumineur mais je crois qu'il devait puiser dans la vaisselle commune.
mais il devait bien se la faire faire. donc oui et non à mon avis.
disons qu'il faudra vérifier si d'un texte à l'autre on utilise le même récipient pour une même recette. enfin faut se méfier des textes qui sont recopiés sur un autre, récipient compris.

Portrait de Dame Chlodyne de Lyon
A rejoint: 19/06/2012
Ville: Lyon

Déjà 6 ans que ces messages ont été écrits. Et j'ai commencé seulement cette année la rédaction d'un livre sur le vaisselier du peintre. J'en ai au moins pour deux ans ! J'ai commencé à étudier le traité de Pierre de Saint-Omer, le Liber Diversarum Arcium et le De Arte Illuminandi. 
Seule une étude poussée des livres de recettes permettra de dire s'il existait un vaisselier du peintre. Ce que je peux dire c'est que les mêmes recettes préconisent d'un texte à l'autre l'utilisation d'un même récipient. Cela laisse t il entrevoir qu'un contenant particulier était attribué à un pigment ? J'en suis intimement convaincu. 

Voir les couleurs à travers leurs contenants (de fabrication et de conservation) peut sembler inutile mais si l'on se penche du point de vue de la reconstitution historique cela prend tout son sens. Retrouver les conditions de travail de l'enluminure, explorer son univers, son atelier ... Montrer au public pigments et colorants et une dizaine de contenants en racontant les procédés technologiques. Ces animations historiques me passionnent, bien plus que de faire des couleurs ou même de peindre je dois l'avouer. 

Peintre d'imageries médiévales
http://www.claudinebrunon.com/
CalliPaintArt