Sommerville & Co. No 2340.

6 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de lamassue
A rejoint: 08/01/2009
Ville: Hongrie
Sommerville & Co. No 2340.

Bonjour ici aussi,

J'ai besoin d'un peu de conseil.

J'ai une plume Sommerville & Co, No2340 Sir J.Mason, et j'ai juste le probleme, que je n'arrives ps d'en tirer l'encre en continue. Je l'ai essayé avec de l'encre Koh-iNoor, et je ne sais pas, s'il vaut mieu continuer les essais vers les encres plus lourdes, ou au contraire. La plume est hiperdélicate et sensible, elle réagit a la respiration aussi, mais des qu'elle s'ouvre un petit peu, l'encre coule plus. Je sais pas par ou prendre le probleme...

Je vous prie, vous, spécialistes de l'anglaise...

Lamassue

Portrait de GraineCalli
A rejoint: 28/04/2007
Ville: 06 Mouans sartoux

bonjour Lamassue ...
je ne connais pas cette plume mais ( il y a toujours un " mais " dans la vie ....  )
il y a quelques règles à respecter devant les caprices d 'une nouvelle plume .
- si elle est neuve : la bruler ! passer une flamme de tous les côtés , l 'essuyer .
en effet bien souvent il y a un vernis !
- l ' encre à son importance ...
- l 'encre de chine est à bannir ( elle encrasse tout )
- les encres aquarellables bien souvent glissent
- les encres indélébiles style ROHRER sont bien équilibrées.

Fait un essai avec tout simplement avec de la Gouache " extra-fine "( linel qui est super )... je pense que tout ira mieux.
Mais n 'oublies quand même pas , qu 'une plume se " rode " et qu' il faut, lui faire faire avec toi , quelques kilomètresssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssssss d' écriture
bon travail .

Portrait de jean frederic crevon
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Toulouse (31)

Lamassue : j'ai pas bien compris ton souci, l'encre coule-t-elle trop vite ou reste-t-elle dans la plume?
C'est sûr qu'avec de la gouache extra-fine de qualité supérieure (genre Linel) tu peux régler l'écoulement.

En général ces plumes très fines n'ont pas besoin d'être brûlées, contrairement aux plumes à bec carré. Il vaut mieux
la laver deux fois à la brosse à dent avec de l'eau tiède et du savon de Marseille, en la brûlant tu risques de la déformer.

L'encre de Chine en flacon, trop concentrée, encrasse en effet mais celle en bâton convient très bien si elle reste assez
liquide. Mais il faut la broyer avec un pierre à encre. L'aquarelle en tube est aussi très bien. Je ne conseille pas la Rhorer
& Klieger qui est trop lourde avec ce type de plume d'anglaise.

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

jean frederic crevon a écrit:
En général ces plumes très fines n'ont pas besoin d'être brûlées, contrairement aux plumes à bec carré. Il vaut mieux
la laver deux fois à la brosse à dent avec de l'eau tiède et du savon de Marseille, en la brûlant tu risques de la déformer.

Absolument d'accord.
Je ne brule jamais mes plumes, elles sont en acier trempé ; en les chauffant on risque de leur faire perdre leur trempe et donc leur "nervosité"
Le savon, voir le liquide vaisselle si cela résiste, est aussi efficace et moins risqué .

Portrait de GraineCalli
A rejoint: 28/04/2007
Ville: 06 Mouans sartoux

GraineCalli a écrit: bonjour Lamassue ...
je ne connais pas cette plume mais ( il y a toujours un " mais " dans la vie ....  )
il y a quelques règles à respecter devant les caprices d 'une nouvelle plume .
- si elle est neuve : la bruler ! passer une flamme de tous les côtés , l 'essuyer .
en effet bien souvent il y a un vernis !
.

bon bon .... je n 'ai rien dit mais je le fais  sans soucis

ps / en cherchant sur le net " cette plume "
j' ai trouvé un lien avec de beaux objets d 'écriture et des plumes " of course "
http://membres.lycos.fr/yggdrart/plume/plume.htm

Portrait de lamassue
A rejoint: 08/01/2009
Ville: Hongrie

Hm.

Merci beucoup pour tous. Je crois bien que ca doit etre question de rodage. Pour répondre a la question de Jean Frederic, le vrais probleme est que j'ai JAMAIS de l'encre sur le premier millimetre (meme quand je sors la plume de l'encrier), et tout simplement l'encre vient pas du tout, alors que ca fait quand meme un moment, que j'en fais des essais. A la loupe j'ai l'impression que les 2 parties du bout ne se touchent pas. Mais c'est presque invisible a l'oeil autrement. Donc je ne pense pas, que c'est la source du probleme. Et ce n'est pas ce fabriquant, qui produit des plumes a défauts

Pour les solution: J'ai entendu déja de la technique de bruler. Je l'ai pas osé, car (en ayant une formation dans les aciers spéciaux), j'étais presque sur de ne plus jamais pouvoir lui rendre sa flexibilité d'origine. Le refroidissement trop lent la rendet molle, le trop vite la rendet cassante.

Donc il reste la solution "vaisselle". j'avais peur de ne pas endommager la pointe avec une brosse a dent, ou éponge, mais je vais essayer d'y faire attention... Surtout, prce que j'en ai plus que 2, et il est pratiquement impossible d'en trouver des fines comme ca en Hongrie...

Je sais que je ne suis pas encore au niveau d'utiliser des plumes tellement fines, mais la tentation est immense

Merci encore une fois...

Lamassue, Dezső Buzogány