plumes pour l'anglaise

11 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet
plumes pour l'anglaise

Après les bonnes résolutions d'Aly quand à l'anglaise, je m'y suis remis... un peu

En farfouillant dans ma boite à plume j'en ai trouvé beaucoup dédiées à cet usage.
Mais finalement peu avec lesquelles je me sentais à l'aise.

J'ai commencé par la Gillot 291:

Mais elle accroche vraiment trop le papier, ou plutôt j'accroche trop le papier avec elle

Puis j'ai utilisé la leonardt principal :

Des déliés très fins, pas d'accroche quand elle est neuve, je l'aime beaucoup.
Mais j'ai l'impression que je les use très rapidement et les fibres de papier se prennent dedans, élargissant le trait.

Enfin j'ai pris une baïonnette :

Et là c'est un bonheur, elle glisse sur la papier comme le patin sur la glace.
Mais comme rien n'est parfait, elle fait des déliés assez épais.

Finalement, je voudrais savoir quelle plume vous réserviez à cette écriture ou si vous aviez des "trucs" pour en faciliter l'usage.

Portrait de jean frederic crevon
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Toulouse (31)

Cooperplate de William Mitchell, c'est la première plume que j'ai utilisé pour débuter l'anglaise. Ses avantages : une bonne réserve et elle n'accroche pas trop. Mais elle ne plaît pas à tout le monde. Les trucs : travailler avec de la gouache (Linel) pour adapter la fluidité en fonction de ses habitudes propres (main lourde ou légère, inclinaison du porte-plume, vitesse d'exécution etc.) - Prendre un papier assez lisse (XL Marker de Canson, prévu pour les croquis au feutre, est très bon pour s'entrainer à l'anglaise) - Tourner légèrement le poignet en remontant sur les déliés et revenir à la position standard sur les pleins, ce mouvement t'évite d'accrocher le papier. Quand mes élèves veulent travailler cette écriture, je leur demande de dessiner les lettres au crayon, à la fois pour l'observation des formes et pour libérer le geste. Il est aussi bon de passer la plume à sec sur les capitales. As-tu de bons modèles?

Portrait de C°rineKe
A rejoint: 09/08/2008
Ville: Nord de France, Pas bien loin de la Belgique ...

J'adore l'anglaise et je suis une fidèle de la baignol et Farjon Henry 387

J'en ai essayé plein d'autres puisque je collectionne les plumes depuis toujours, donc j'ai le choix!
Mais j'aime bien sa douceur et son côté tout terrain: on peut la malmener un peu... elle résiste !
Et puis c'est peut être l'habitude qui joue.. j'ai fait tellement de lignes avec cette plume que je m'y suis attachée  je l'ai même utilisée avec la gouache diluée pour dessiner!

Goûter l'écho des lumières... Ecouter la chaleur du noir

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

jean frederic crevon a écrit: Cooperplate de William Mitchell

Tiens, j'en ai une qui traine dans ma boite à plume, je vais l'essayer.

jean frederic crevon a écrit: As-tu de bons modèles?

J'ai celui-ci, pioché je ne sais ou sur le net. Attention, 15 Mo à télécharger !
J'ai pourtant pas mal de bouquins de calligraphie mais pas un des modèles ne me plaît.

C°rineKe a écrit : J'adore l'anglaise et je suis une fidèle de la baignol et Farjon Henry 387

Je l'ai vue de temps en temps, celle là, mais je n'aurai pas juré qu'elle soit bonne pour l'anglaise !

Au vu des premières réponses, il semblerait que chacun utilise une plume "à sa main"

Alors je poserais une question subsidiaire : Y a t'il une plume qui ne vous convienne absolument pas

Portrait de C°rineKe
A rejoint: 09/08/2008
Ville: Nord de France, Pas bien loin de la Belgique ...

Au vu des premières réponses, il semblerait que chacun utilise une plume "à sa main"

J'en ai bien l'impression... Smile

Merci beaucoup pour le modèle, je vais le télécharger!!

Goûter l'écho des lumières... Ecouter la chaleur du noir

Portrait de Marion
A rejoint: 18/02/2009
Ville: Marcoussis

Coucou,

je n'y connais pas grand chose en calligraphie, mais comme en enluminure on utilise de la Sandaraque, pour justement, lisser le support et éviter que la plume n'accroche le support, peut-être pouvez-vous l'utiliser aussi...?

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

Tiens, c'est vrai, j'utilise la sandaraque sur le papier mais surtout pour éviter que l'encre ne diffuse.
En général je l'utilise sur des papier chiffon qui seraient de toute manière inadaptés à l'anglaise

Portrait de zeshadok
A rejoint: 01/01/2006
Ville: Périgueux, Dordogne, France

Suite à mes stages sur l'anglaise (avec Laurent Rébéna) et la spencerian (avec Bruno Gigarel), je pense qu'il faut bien comprendre une chose avec les écritures à pointes fines : il faut impérativement choisir un bon trio plume-papier-medium. Le papier doit être lisse (certains daler-rowney, certains blocs gerstaecker également, des bristols, même), la plume peut être plus ou moins fine mais plus elle est fine, plus elle accrochera et nécessitera un papier lisse (et plus elle trahira aussi vos hésitations dans les déliés). La souplesse de la plume varie. Les plumes baïonette (en zig-zag) sont plus raide que la plupart des plumes droites. C'est pourquoi je préfère allier un porte-plume coudé avec une plume droite, qu'un porte-plume droit avec une plume coudée. Y a un choix bien plus important de plumes droites que de plumes coudées... Le medium, enfin. Afin que la réserve soit efficace, le médium ne doit pas être trop liquide : gouache extrafine, encre épaissi à la gomme arabique sont généralement de mise. Si vous travaillez sur plan incliné, cela change la donne, puisque la pente de votre porte-plume sera moindre : on pourra du coup utiliser des encres plus fluides. Mes plumes préférées : Gillot 303 (bien fine et souple, facile à se procurer), Leonardt EF principal (trèèèès fine ! Durdur ! cf cet article de la gazette du forum : plume Leonardt EF Principal) et une bonne vieille plume Chicago de Gilbert et Blanzy Poure... (la 3ème sur la photo)
http://img27.imageshack.us/img27/1444/gilbertetblanzypoure.png

Portrait de aly
aly
A rejoint: 08/09/2007
Ville: Seine-et-Marne

J'utilise aussi la Gillott 303 avec un porte-plume coudé. Pour l'instant pas satisfaite de mon anglaise... en fait les modèles que j'imite (Zanerian) ne me plaisent pas (si quelqu'un en a qu'il voudrait bien partager avec moi, je suis preneuse!!)

Outre la trinité encre-plume-papier, on trouve sur le portail américain Iampeth des conseils concernant la position: de la main, de la feuille, de la plume dans le porte-plume et également des conseils pour ... ajuster son porte-plume coudé (les petits en plastique noirs ne s'ajustent pas, mais ceux avec une lamelle métallique oui).

On peut ainsi incliner la plume pour qu'elle soit moins verticale sur le papier, et donc ca scratch moins

Vidéo d'explication ici:
Regardez la vidéo intitulée: "adjusting the flange of your oblique penholder" (On pense qu'on peut se passer de ce réglage, mais une fois effectué... tout change!)

Pour débuter il faut bien penser aussi à faire pivoter la feuille pour que les lignes de pente de 54° soient parallèles à la plume. Vidéo: "Adjusting pen and paper".

D'une manière générale, ces vidéos sont géniales pour ceux qui comme moi sont autodidactes en anglaise

Portrait de jean frederic crevon
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Toulouse (31)

Pour te répondre, Louise, si tu n'est pas satisfaite de ton anglaise je pense que ça vient de ton dessin. En effet, si l'anglaise "primitive" est bien une descendante de la minuscule cursive humanistique du 15° s. (une forme très ligaturée de chancelière fine, pour simplifier) en passant par la bâtarde italienne du 16°, elle a ensuite évolué en subissant l'influence majeure des graveurs typographes, d'où son nom britannique de "cooperplate". La plaque de cuivre gravée étant le support utilisé pour reproduire les écritures manuelles à l'époque, notamment pour publier les méthodes d'apprentissage. L'anglaise actuelle est donc très dessinée et il est absolument nécessaire de travailler le dessin au crayon de cette graphie pour obtenir les meilleurs résultats. D'abord la structure de base (sans pleins ni déliés) de chaque lettre, "bas de casse" et capitales, sur des portées assez grandes (4 ou 5 cm pour les minuscules). Puis redessiner au moins les lettres de base dans différentes graisses. C'est la meilleure méthode pour en maîtriser le dessin. Si tu veux t'y lancer, je pourrais t'aider (par mail).

Portrait de aly
aly
A rejoint: 08/09/2007
Ville: Seine-et-Marne

Merci d'avance Jef!