méthodes de travail

5 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
Portrait de persepolis
A rejoint: 28/03/2005
Ville: Vouvray sur Loir
méthodes de travail

C'est la deuxième année que je pratique la calligraphie, mais je me pose des questions concernant les méthodes de travail car je ne suis pas très satisfaite de ma progression.
Travaillez vous une seule ou plusieurs écritures à la fois?
Travaillez-vous toujours à partir de manuscrits originaux?
Combien de temps consacrez-vous à la calligraphie, avec quelle fréquence?
Faites-vous des lignes, recopiez-vous des textes?

L'avis des gens qui suivent ou ont suivi une formation de type professionnelle m'intéresse autant que celui des amateurs éclairés

Portrait de arca
A rejoint: 20/03/2004
Ville: Amiens/Paris

J'ai d'abord travailler sur une ou deux écritures qui me plaisaient. Je pense que ta progression sera plus rapide si tu te concentres sur une ou deux écritures. Il y a des difficultés et des finesse qu'il faudra travailler pour chaque écriture et si tu en travaillent plusieurs à la fois, j'ai peur que tu te perdes.
Une ou deux écritures te permettra de changer quand tu en aura marre tout en gardant une certaines continuité, le mieux serait de choisir des écritures qui te permettraient de travailleur des mouvements similaires.
J'ai d'abord travailler sur des créations personnelles, à partir de citation ou de texte et ce n'est qu'avec la découverte de l'enluminure que je me suis intéressée aux manuscrits.
Ayant d'autres projets en cours, je n'ai, à mon grand regret, plus beaucoup de temps à consacrer à la calligraphie
Faire des lignes c'est le BA B.A du calligraphe, à chaque fois que je me remets à calligraphier, je refais quelques lignes pour me remettre dans le bain et assouplir ma main et ma plume, c'est un peu comme l'échauffement d'un athléte. Quand je fais des gammes, je copie généralement un texte pour travailler ausii l'approche des lettres et les espaces.

Portrait de Cinabre
A rejoint: 14/02/2004
Ville: Cholet

Pur amateur, je travaille tous les jours un peu ; de quelques minutes à une heure.
J'ai toujours mon plumier et de l'encre a portée de main pour faire quelques lignes même si je ne dispose que de 5 minutes.
Quand aux écritures, je les essaie un peu toutes mais de préférence celles que j'aime le plus

Il m'a fallu plusieurs années avant de commence à être satisfait de ce que je faisais, alors bon courage et accroches toi

Portrait de jean frederic crevon
A rejoint: 11/05/2006
Ville: Toulouse (31)

Ah oui, des lignes il faut en faire, aucun doute là-dessus...
Mais il est conseillé de prendre aussi le temps de jouer avec les outils,
et d'expérimenter des traces "non-orthodoxes". D'ailleurs je commence
toujours par faire des traits : lents, rapides, longs, courts, droits, courbes,
en conservant un angle (de tenue de plume) constant, en changeant d'angle
en cours de route, progressivement ou de façon abrupte...
Ce côté ludique est très important car il évite de se crisper sur l'outil et c'est
un échauffement avant d'attaquer une écriture "formelle" et en plus cela procure
du plaisir. On trouve aussi parfois des idées sympa de cette façon-là.

Portrait de zeshadok
A rejoint: 01/01/2006
Ville: Périgueux, Dordogne, France

Amateur :
Je ne pratique que rarement (tout au plus une heure par semaine). J'aborde une écriture par une, en suivant les stages que j'organise pour mon asso (donc là, je fais de l'onciale, par exemple). Je me base sur des ductus (ouh vilain que je suis : suis trop paresseux et pas assez de temps pour parcourir les manuscrits et isolé les lettres et leurs variantes... :(). Je calligraphie ce qui me passe par la tête, mais je retravaille une phrase plusieurs fois, pour voir les différentes interprétation et ligatures auquel se prête le texte. Après, je pars rapidement sur une compo, rarement sans faire un croquis avant, et souvent avec une technique plastique associée...